Résultats 2014 : Baisse du résultat net pour SMA et nouvelle stratégie (Vidéos)

Jeudi 11 décembre, SMA présentait son plan triennal qui doit s’étaler jusqu’en 2017. L’occasion de livrer de premières estimations sur ses résultats 2014 et de livrer sa stratégie pour les trois années à venir.

Il ne s’agit que d’estimations et les chiffres resteront à affiner d’ici la fin de l’année. Mais SMA devrait afficher une baisse de son résultat net après impôts en 2014.

Un résultat plombé par la morosité du secteur du BTP qui représente 64% des encaissements de la mutuelle d’assurances. En cause la baisse de l’assiette de cotisations “que nous n’avons pas souhaité compenser par des hausses tarifaires“, explique Bernard Milléquant, directeur général du groupe SMA, mais également une hausse de la sinistralité en assurance construction. Sans entrer dans le détail chiffré, Bernard Milléquant indique que le ratio sinistres sur primes s’est dégradé.

Malgré cela, le groupe bénéficie d’une bonne solidité financière. “Pour un euro de chiffre d’affaires, nous disposons de plus d’un euros en fond propre” précise Bernard Milléquant. Cela se traduit par une marge de solvabilité de 516% sans les plus-values latentes pour SMABTP.

Nouveaux marchés, nouvelle communication

Pour autant, le groupe a présenté un plan stratégique de trois ans, baptisé “Cap 2017” qui l’emmènera jusqu’en 2017 axé sur la diversification de ses activités. Trop dépendant du secteur de la construction, SMA aspire à se développer sur le risque d’entreprise, un segment qu’elle maîtrise, mais sur d’autres branches professionnelles et d’autres branches d’assurance telles que la responsabilité générale, les flottes automobiles, les risques incendie ou encore les dommages aux biens. L’entrée en vigueur de Solvabilité II n’est pas non plus étrangère à cette volonté de diversification, alors que le groupe a annoncé être candidat à l’élaboration d’un modèle interne.

Pour assoir sa stratégie, le groupe réoriente sa communication. Cette dernière se fera désormais sous la marque SMA et non plus sous SMABTP trop segmenté sur un secteur d’activité. Dans les trois années à venir, elle prévoit en outre de se positionner sur le web avec une refonte de son site internet, une présence sur les réseaux sociaux et une politique d’achat de mot-clés.

Pour peaufiner cette communication, le groupe renforce sa politique de sponsoring en voile et débarque en Imoca avec en ligne de mire le Vendée Globe et la Route du Rhum.