Résultats 2013 : AGCS veut se relancer par le service

AGCS (Allianz Global Corporate & Specialty) a connu une année 2013 compliquée dans un marché des grands risques atone. Pour relancer son activité, la filiale d’Allianz souhaite axer sa stratégie sur le service et proposer des solutions impliquant d’avantage l’ensemble des enseignes du groupe.

Avec un chiffre d’affaires en baisse de 6% à 5Mds d’euros pour l’exercice 2013 (contre 5,3Mds d’euros en 2012), AGCS enregistre toutefois un résultat en hausse à 483M d’euros (contre 416M d’euros en 2012). “Nous avons été impacté par une évolution négative du taux de change dans certains pays”, explique Thierry Van Santen, directeur général de l’activité française. “Le marché a été difficile sur la branche aviation et le reste des branches est resté plus ou moins stable sur l’année”, précise-t-il.

La filiale d’Allianz, spécialisée dans l’assurance des grands risques, enregistre également pour 2013 un ratio combiné de 93% (contre 96% en 2012). Le ratio atteint 89,5% pour AGCS France, passée récemment succursale de sa société mère, AGCS SE.

Marché des assurances de grands risques “atone

Devant un marché des grands risques atone ces derniers mois, AGCS a tout de même enregistré “quelques belles affaires” lors des renouvellements au 1er janvier 2014, et ce, dans  un climat économique encore incertain.

“Il y a une érosion naturelle qui s’opère sur le marché des grands risques aujourd’hui, avec une concurrence accrue. Il faut donc sécuriser le portefeuille de clients et éviter les opportunités ponctuelles à court terme”, explique ensuite M. Van Santen. “Le marché n’était pas très actif en 2013 et il en sera de même pour 2014. Les prix sont en baisse depuis 10 ans et nous sommes dans un contexte de sécurisation. Nous nous focalisons donc sur la qualité de service pour nous démarquer”.

Plus de services pour 2014

En effet, pour regagner des parts de marché, Alliance Global Corporate & Specialty mise sur le service. L’enseigne est donc attentive aux clients mécontents des prestations de ses concurrents, notamment dans la gestion des sinistres ou bien encore sur la prévention. “Nous souhaitons pour 2014 mettre en avant la qualité de notre gestion de sinistres, la promouvoir d’avantage”, indique Thierry Van Santen.

Pour ce faire, AGCS devrait également suivre la stratégie globale d’Allianz qui consiste à s’appuyer sur chaque filiale du groupe dans le montage des couvertures. “Il s‘agit de produits combinés entre branches. Cela nous permet de disposer d’une force de frappe importante et d’éviter les trous de garanties”, explique de son côté Véronique Turinaz-Postel, directeur Market Management de l’enseigne en France.

AGCS est également à le recherche de partenariats de long terme de groupes à groupes et mise sur la régionalisation de ses activités pour assurer une meilleure qualité de réponse à ses clients. “Le but est de rapprocher les centres de décisions des assurés. L’objectif de la région est de régler 90% des problèmes localement”, précise Thierry Van Santen. Enfin, l’enseigne souhaite pour 2014 trouver des relais de croissance par le créneau des cyber-risks ou plus localement sur la région du Maghreb.