Réputation : Les Français classent Axa 30e du Cac 40

INFOGRAPHIE – Le secteur de l’assurance, tout du moins Axa, a encore du chemin à parcourir pour séduire les Français à en croire le baromètre* 2016 Burson-Marsteller/Reputation Institute de la réputation des entreprises du Cac 40. L’assureur se classe ainsi 30e.

Comme en 2015, la marque au Bibendum rafle la première place de ce classement et se paye le luxe d’améliorer sa note entre 2015 et 2016. Chemin inverse pour Axa, seul représentant pur du secteur de l’assurance dont la note baisse et par conséquent le classement. L’assureur recul ainsi de 5 place pour s’établir au 30e rang avec une 61,3 sur 100 qualifié de « modéré » par le baromètre.

Il pourra toujours se consoler en voyant ses confrères banquiers et donc bancassureurs se partager les (presque) dernières places juste devant ArcelorMittal et Vivendi. Pour redorer leur blason, banquiers et assureur pourraient s’inspirer de Orange, tombé dans les tréfonds du classement après les affaires de suicides et qui remonte année après année. L’opérateur de téléphonie mobile prend d’ailleurs la 25e place d’Axa en grimpant de 8 rangs entre le baromètre 2015 et la baromètre 2016.

*L’enquête Reputation Institute / Burson-Marsteller i&e a été menée au 1er trimestre 2016 auprès d’un échantillon grand public de 11 000 personnes âgées de 18 ans et plus. Seules les personnes qui se déclarent « familier » avec une entreprise donnent leur opinion sur cette dernière (base : 300 personnes par entreprise). La réputation est mesurée sur des items émotionnels (confiance, estime, admiration et a priori positif), puis expliquée par sept dimensions rationnelles qui mesurent la capacité de l’entreprise à répondre aux attentes de ses publics : Produits et services, Innovation, Employeur, Gouvernance, Citoyenneté, Leadership et Performance financière).