Rapprochement : Entre Malakoff Médéric et la Mutuelle Générale, c’est fini

Le rapprochement entre Malakoff Médéric et la Mutuelle Générale a fait long feu. Le premier a en effet annoncé renoncer au projet avec le second qui prend acte.

Mardi 10 mai, le conseil d’administration de l’association sommitale de Malakoff Médéric a pris deux décisions cruciales. En premier lieu elle a désigné le successeur de Guillaume Sarkozy à la direction générale du groupe de protection sociale. Ce sera Thomas Saunier.

Elle a par ailleurs décidé de renoncer au projet de rapprochement avec la Mutuelle Générale. Une demie surprise tant le départ de Guillaume Sarkozy de toutes fonctions opérationnelles sur fond de divergences avec l’état-major de la Mutuelle Général semblait avoir sonné le glas de la future Sgam.

Pour justifier l’avortement du projet, Malakoff Médéric évoque des conditions qui ne seraient pas « compatibles avec le calendrier imposé par la mise en œuvre des exigences de Solvabilité 2, en particulier des dispositions relatives à la gouvernance des groupes d’assurance ». Elle laisse toutefois la porte ouverte à des partenariats commerciaux avec son éphémère compagnon de route, « soit de manière bilatérale, soit de façon tripartite dans le cadre de leur partenariat de distribution avec La Banque Postale », indique un communiqué.

De son côté, la Mutuelle Générale prend acte de la décision de l’association sommitale de Malakoff Médéric et évoque la poursuite de sa stratégie de développement et de partenariat, notamment avec la Banque Postale, sans pour autant clairement évoquer Malakoff Médéric. Le divorce semble bel et bien consommé.