Notation : Moody’s pessimiste sur l’assurance dommage

L’agence de notation Moody’s se montre pessimiste pour le secteur de l’assurance dommage dans les prochains mois, mais estime que le segment de l’assurance vie devrait se maintenir.

La perspective de l’assurance dommage a ainsi été abaissée de “stable” à “négative”, tandis que celle de l’assurance vie a été maintenue à “stable”, indique l’agence dans un communiqué. L’agence de notation prévient aussi que la transition vers les nouvelles règles de solvabilité du secteur, dites “Solvabilité II”, devrait se faire “sans heurt” pour le marché français de l’assurance.

“Si un mouvement de consolidation est probable, le processus se fera néanmoins lentement, les établissements privilégiant à moyen terme les partenariats”, ajoute-t-elle. Dans le détail, Moody’s souligne qu’elle anticipe une baisse de la rentabilité des acteurs présents dans l’assurance automobile et anticipe que ces derniers auront des difficultés à augmenter leur prix pour améliorer leurs résultats.

“La concurrence de plus en plus vive dans le secteur, renforcée par l’entrée en application de la loi Hamon (…), limite la capacité des assureurs à relever leurs tarifs de façon significative. Par ailleurs, même si le nombre d’accidents de la route a baissé au cours des premiers mois de l’année 2015, le coût moyen des sinistres corporels continue d’augmenter”, a relevé Benjamin Serra, analyste chez Moody’s, cité dans le communiqué.

En matière d’assurance vie, l’agence de notation s’attend à ce que la collecte nette (c’est-à-dire la différence entre les versements et les retraits des épargnants) reste au même niveau dans les 12 à 18 prochains mois, en raison de la faible rémunération proposée par les produits d’épargne concurrents.

Elle explique également que la situation actuelle des marchés financiers devrait favoriser la vente d’unités de compte, au capital non garanti mais dont la rémunération est plus avantageuse pour les assurés quand les marchés boursiers sont orientés à la hausse.