Mutuelles : MGP met fin au rapprochement avec Interiale mais poursuit avec Unéo

Alors que les deux mutuelles du ministère de l’intérieur, Interiale et MGP, avaient envisagé un rapprochement en 2013, la Mutuelle générale de la police (MGP) a fait savoir qu’elle ne souhaitait plus poursuivre dans cette voie. Mais continue avec Unéo.

Concurrentes au sein du ministère de l’Intérieur, la Mutuelle générale de la police (MGP) et Intériale ne se rapprocheront pas.
Le projet avait été initié en 2012, et avait débouché sur une lettre d’intention que la MGP a dénoncé lors de son dernier conseil d’administration le 4 novembre. “A l’issue des travaux entre la MGP et Intériale mutuelle, le conseil d’administration de la MGP a constaté que les conditions qui ont prévalu à la rédaction de cette déclaration d’intention n’étaient plus réunies” écrit la MGP dans un communiqué.

En juin dernier, l’assemblée générale de la mutuelle avait pourtant validé un projet de rapprochement avec Interiale et Unéo, mutuelle des militaires. La création d’un groupe mutualiste aurait permis, notamment, de faire face aux pressions liées à Solvabilité II mais également aux appels d’offres de référencement au sein du ministère de l’Intérieur, ainsi qu’une mutualisation des moyens permettant de faire baisser les coûts. La MGP annonce couvrir 250.000 personnes.
La MGP a également annoncé dans le communiqué qu’elle souhaitait poursuivre les négociations de rapprochement avec la mutuelle Unéo.

C’est aussi par voie communiqué que le groupe Interiale s’est exprimé. Il fait part de sa déception suite à cette décision. “Intériale regrette qu’après plusieurs demandes de report de calendrier de la part de la MGP, cette dernière décide d’arrêter les travaux de rapprochement” détaille le communiqué. Interiale n’entend pas se laisser décourager par ce désaveu et annonce poursuivre “sa stratégie de rapprochement, dans le respect et dans l’intérêt des personnes qu’elle protège“. La mutuelle, qui annonce un chiffre de cotisations brutes de 256M d’euros pour un peu plus de 430.000 personnes protégées, cherche donc un partenaire.