Malakoff Médéric Courtage : « Réaliser 50% du chiffre d’affaires du groupe »

Quatrem n’est plus. La filiale de Malakoff Médéric dédiée au courtage a été remplacée par une nouvelle entité, complètement intégrée au groupe de protection sociale. Une nouvelle stratégie se dessine.

Créé en 2000 par MMA et le groupe Médéric, puis devenu filiale à 100% de Malakoff Médéric en 2010, Quatrem n’existe plus. La société dédiée au courtage de l’institution de prévoyance cède sa place à Malakoff Médéric Courtage. Mais cette fois-ci pas de filialisation, la structure est pleinement intégrée à groupe de protection sociale. « Chaque direction de métier anciennement Quatrem a rejoint les directions métier du groupe. Elles sont coordonnées de façon transverse par la direction commerciale elle-même rattachée à la direction du développement, décrit Christophe Scherrer, directeur général adjoint, directeur du développement et du marketing stratégique de Malakoff Médéric. Cela s’inscrit dans la nouvelle stratégie que nous mettons en place vis-à-vis des courtiers ».

« Aujourd’hui, Malakoff Médéric Courtage représente environ 35% du chiffre d’affaires du groupe. L’ambition est d’équilibrer pour arriver à 50/50 d’ici à 2020 », détaille Christophe Scherrer. Cela fait une hausse de 40% sur les trois prochaines années. Pour y arriver, le groupe de protection sociale a décidé d’ouvrir tout son catalogue produits aux courtiers. Jusque-là ces derniers n’avaient par exemple pas accès aux offres CCN et ne pouvaient pas pousser les services entreprises territoire de santé.

Recommandé, notamment, sur la branche Syntec, Malakoff Médéric, mise sur l’intérêt des courtiers pour venir grossir son portefeuille de partenaires. Actuellement, Malakoff Médéric Courtage compte 200 courtiers spécialisés actifs et 250 courtiers de proximité actifs. L’objectif est de multiplier par trois la deuxième catégorie pour atteindre environ 1.000 partenaires et tenir les objectifs fixés.