Cat’Nat’: Hannover Re prévoit d’augmenter les tarifs en 2014

Le réassureur et assureur allemand Hannover Re anticipe des améliorations sur le marché allemand de l’assurance en 2014.

Le réassureur allemand Hannover Re prévoit une nette amélioration des conditions de renouvellement de ses contrats sur le marché allemand au 1er janvier 2014, notamment dans le segment des assurances automobiles et habitations, a-t-il annoncé lundi.

Au vu des dommages considérables causés par les trois tempêtes de grêle et les inondations (en 2013), les tarifs d’assurances vont progresser en 2014 dans les segments fortement touchés des voitures personnelles et des habitations“, a déclaré Michael Pickel, membre du directoire de E+S Rück, filiale du groupe Hannover Re dédiée aux activités en Allemagne.

En outre, “les tarifs dans les activités liées aux catastrophes naturelles devraient nettement progresser“, a-t-il ajouté, cité dans un communiqué. Dans l’ensemble, M. Pickel prévoit une hausse de la demande en produits de réassurance sur le marché allemand, conséquence de l’accumulation de catastrophes naturelles en 2013, qui incite les assureurs à étendre leur protection contre ces risques.

Hausse des tarifs sur les activités liées aux catastrophes naturelles

Cela aura un effet positif sur la demande en protection contre les catastrophes naturelles“, précise le communiqué. E+S Rück espère profiter d’opportunités commerciales l’an prochain et ainsi consolider sa position sur le marché allemand. De son côté, le premier réassureur mondial, l’allemand Munich Re, a confirmé lundi viser des tarifs stables pour ses renouvellements de contrats en janvier, tout en soulignant que la multiplication des catastrophes naturelles en Allemagne jouerait un grand rôle sur ce marché.

L’Allemagne a été touchée au cours de l’été par de violentes tempêtes de grêle, dont le coût pour le secteur de l’assurance et de la réassurance est estimé à plus de 2,5Mds d’euros, ainsi que de fortes inondations dans plusieurs Etats fédéraux dans le sud et l’est, causant des dégâts dont le montant total pour l’économie est chiffré à plus de 12Mds d’euros.

Francfort, 21 oct 2013 (AFP)