Indicateur : Près de 1.000Mds d’euros d’indemnisations payées par les assureurs européens en 2012

Selon une étude d’Insurance Europe (La fédération européenne des assureurs), le secteur européen de l’assurance a versé près de 1.000Mds d’euros d’indemnisations aux assurés en 2012.

Dans son étude annuelle détaillée, la fédération européenne précise que pour 2012, les assureurs de l’Union ont payé un total de 948Mds d’euros d’indemnisations, soit une hausse de 1,4% par rapport à 2011, et ce malgré un contexte économique difficile. “Le total des sinistres et les prestations versées par les assureurs européens ont augmenté chaque année de la dernière décennie, à l’exception d’une baisse en 2009 en raison de la crise économique”, précise Insurance Europe.

Les prestations liées à l’assurance-vie représentent 647Mds d’euros, soit près des deux tiers des indemnités versées aux assurés, contre 302Mds d’euros pour les prestations liées à l’assurance non-vie ( y compris les prestations de santé).

Le total des primes brutes souscrites a légèrement diminué de 0,3 % sur un an, à 1.093Mds d’euros. Elles s’élèvent, au titre de l’année 2012, à 643Mds pour l’assurance-vie (en baisse de 1,2% sur un an) et à 451Mds d’euros pour l’assurance non-vie (soit une hausse de 1,1% par rapport à 2011).

Investissements en hausse

Toujours selon l’étude, les assureurs européens sont également plus grands investisseurs institutionnels dans l’Union, avec un portefeuille d’investissement estimé à 8,4 Trillions d’euros en 2012, soit une augmentation de 8,6% par rapport à 2011. “Ce chiffre est équivalent à 58% du PIB total des 32 marchés européens qui sont couverts par les données d’Insurance Europe”, précise la fédération. Et Michaela Koller, directrice générale d’Insurance Europe d’ajouter : “ces derniers chiffres montrent l’importance du secteur de l’assurance dans le soutien de la stabilité et de la croissance”.

Avec un tiers du marché mondial, le secteur de l’assurance européenne reste aujourd’hui le plus important du globe, conclut l’étude.