Gouvernance : la MGEN change de direction

INFOGRAPHIE – L’assemblée générale de la MGEN a élu Roland Berthilier président de la mutuelle et Isabelle Hébert, directrice générale. Thierry Beaudet reste vice-président de la MGEN. Le président de la Mutualité Française sera également candidat à la présidence du futur groupe mutualiste MIH (MGEN-Istya-Harmonie), qui sera créé en septembre prochain.

Jean-Louis Davet, jusqu’à présent directeur général de la MGEN, deviendra quant à lui, directeur général délégué du futur groupe MIH, dont le nom définitif n’a pas encore été trouvé.

Comme Harmonie Mutuelle qui est dirigée par Catherine Touvrey, la MGEN est désormais dirigée par une femme, Isabelle Hébert, un « symbole intéressant à relever », selon le nouveau président Roland Berthilier.

Isabelle Hébert était directrice générale adjointe assurances et membre du comité exécutif de la MGEN depuis 2013. De 2010 à 2013, elle a exercé en tant que directrice stratégie et marketing et membre du comité exécutif de Malakoff-Médéric. Elle a débuté sa carrière au sein de deux groupes d’assurance santé américains, Cigna Corporation et Aetna Inc, occupant divers postes en relation client, actuariat, développement produit, marketing et stratégie aux Etats-Unis, en Europe et au Moyen-Orient. Isabelle Hébert est diplômée de l’l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique (ENSAE) et de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de Cachan. Elle est également titulaire d’un DEA en économie.

Roland Berthilier accède à la présidence de la MGEN après en avoir été vice-président pendant 4 ans. Il est également l’un des vice-présidents de la Fédération Nationale de la Mutualité Française, après en avoir été le secrétaire général de 2013 à 2016.
Instituteur à partir de 1977, Roland Berthilier se consacre jusqu’en 1999 au service de l’Éducation nationale, évoluant à divers postes jusqu’à devenir proviseur-adjoint du lycée Robert-Doisneau de Vaulx-en-Velin en banlieue lyonnaise.