Etude : Les français sont équipés et plébiscitent leurs mutuelles

Philippe Mixe de la Fnim

Décrite comme “incontournable”, la complémentaire santé est plébiscitée par les Français qui revendiquent de nouvelles couvertures.

La Fédération nationale indépendante des mutuelles (Fnim) a réalisé une enquête sur la perception des complémentaires santé par les Français*.
L’un des paradoxes des résultats de l’enquête tient dans le fait que les français se montrent satisfaits de leurs complémentaires mais attendent encore plus. Ainsi, si 81% des sondés estiment que la complémentaire santé est “indispensable” et qu’ils sont 90% à se dire “satisfaits”, près d’un tiers affirment être prêts à “payer plus cher” pour de meilleures garanties en hospitalisation et pour les spécialistes. Dans le détail, les moins de 30 ans sont près de un sur deux (47%) à répondre favorablement à une hausse des garanties, pour un tiers des 30-39 ans et 40-49 ans. Sans surprise, les français avec les plus forts pouvoir d’achat (cadres, chefs d’entreprise et professions intellectuelles supérieures) sont 42% à adhérer à cette demande.

Sur ce point des garanties pour les risques lourds, les plus jeunes sont prêts à faire le sacrifice d’une complémentaire “du quotidien” pour une complémentaire qui rembourserait “exclusivement les grosses dépenses de santé” selon l’étude. Ainsi, 42% d’entre eux, encore, préféreraient cette formule, pour une part de 35% au total.
Pour Philippe Mixe, immanquablement, ce sont des signes qui ne trompent pas. D’autant qu’en recoupant les chiffres des deux questions sur les risques lourds, l’enquête tire la conclusion que “55% des Français sont pour le renforcement des garanties et/ou le recentrage de celles-ci“.
Plus de la moitié des français disent qu’ils veulent que le risque lourd soit mieux pris en charge. Le recoupement montre que plus de50% des français veulent plus de couverture. Au moment ou les débats sur le contrat responsable et le débat sur le panier de soins ANI. Est-il raisonnable que le gouvernement fasse des réponses différentes de ce qu’attendent les français” lance le président de la Fnim.

Payer plus sans discerner taxes, frais des gestion et garanties

Les Français sont conscients de ce que coûte une complémentaire mais sans visibilité sur les taxes payées. Si 57% disent connaître le coût de leur assurances santé, mais 68% ne connaissent pas les taxes qui composent le tarif. Ni même la part de frais de gestion alors que ceux-ci doivent être révélés en janvier prochain. Surtout, les assurés sont assez soucieux de la “taille humaine” et “de la proximité“, surtout quand ils sont adhérents à une mutuelle… de la Fnim. Ils sont en effet 49% à préféré un assureur de proximité et à taille humaine face à un effectif national qui estime à 24% que ces données sont importantes. 24% déclarent qu’un assureur de grande taille est plus à même de répondre à leur besoin. Enfin, la majorité, 52% considère que l’un comme l’autre peut le faire. Ce qui n’empêche pas Philippe Mixe de considérer que “la course à la taille et au regroupement des structures est battu en brèche par les Français. La pensée unique du big is beautiful est contre le vœu des français. C’est fondamental au moment ou tout pousse vers les grosses structures” argumente-t-il.

*enquête menée sur deux panels, l’un national (1.000 participants) , l’autre composé d’assurés des mutuelles adhérentes (1.600 participants), en ligne, du 10 au 19 septembre 2013, selon la méthode des quotas.