Emploi: L’assureur néerlandais Achmea va supprimer 4 000 emplois

Le groupe néerlandais Achmea, l’un des plus gros assureurs des Pays-Bas, a annoncé mercredi vouloir supprimer 4.000 emplois sur trois ans, ses clients ayant notamment de plus en plus recours à internet.

“Nos huit millions de clients ont de plus en plus recours à internet et veulent avoir la possibilité de gérer leurs assurances de cette manière”, a indiqué dans un communiqué Willem van Duin, le président du conseil d’administration d’Achmea, qui emploie environ 19.000 personnes.

Le groupe avait déjà licencié 2.500 personnes en 2009 mais “les demandes des clients changent continuellement et très rapidement”, a-t-il souligné mercredi.
Si Achmea est présent dans plusieurs pays européens comme la Bulgarie, l’Irlande ou la Grèce, les licenciements auront lieu uniquement aux Pays-Bas, a indiqué à l’AFP l’un des porte-parole du groupe, Bert Rensen.

Achmea a précisé que ces économies de coûts allaient lui permettre d’investir dans les service aux clients en ligne, “par exemple à travers les réseaux sociaux”. Les clients, via internet, peuvent notamment plus facilement comparer les prix des différentes assurances et en changer plus rapidement qu’auparavant.

“La société change de plus en plus vite, ce qui met les méthodes de travail actuelles sous pression“, a ajouté le groupe, dont les revenus ont également baissé à cause de la crise économique.

Baisse des primes et arbitrage des clients

De moins en moins d’assurances complémentaires ont par exemple été souscrites et les clients augmentent leurs franchises, afin de faire descendre les prix des assurances.

Les souscriptions aux assurances-vie ont également fortement diminué, les clients choisissant des produits d’épargne dans les banques plutôt que des assurances-vie pour mettre de côté, avait assuré le groupe en août, lors de la publication de ses résultats pour le premier trimestre. Son bénéfice net avait alors été presque divisé par deux.

Pour les syndicats, cette décision arrive tardivement, ce qui va compromettre, selon eux, les chances des personnes licenciées à retrouver un emploi : “cela fait des années que la numérisation des services est en cours”, a souligné l’un d’entre eux.

Le groupe Achmea, qui n’est pas coté, a été fondé en 1811 par des fermiers néerlandais, et selon son site internet, est devenu l’assureur de la moitié des ménages néerlandais.
Principalement actif dans les domaines de l’assurance santé, il possède plusieurs marques, dont Interpolis, Agis, FBTO ou Avero Achmea.

La Haye, 04 décembre 2013 (AFP)