Emploi : la Maif récompensée pour les contrats de génération

    Lors d’une cérémonie au ministère du Travail, la Maif a reçu des mains de François Rebsamen un trophée “contrat génération”. La mutuelle niortaise s’est engagé dans ce processus et accueillera 230 jeunes de moins de 26 ans en CDI.

    Tous rassemblés pour un trophée. Organisations syndicales signataires (CFDT / CFE-CGC), DRH, direction générale et jeune en contrat génération venus de la Maif ont été honoré par François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social dans le cadre des trophées “contrats génération”.

    La Maif a signé, dès octobre 2013, avec deux organisations syndicales un accord d’entreprise relatif au contrat de génération. Depuis, elle a embauché 150 jeunes, et propose aux étudiants un CDI en temps partiel pour combiner études et emploi. Clément, qui est entré dans l’entreprise en août dernier, fait partie de ceux là, puisqu’il travaille le samedi et pendant les vacances scolaires, et qu’il poursuit ses études d’ingénieur qui n’ont pas de liens véritables, à première vue, avec l’assurance.

    La Maif, par la voix de Pascal Demurger son directeur, a insisté sur l’apport de ces contrats, permettant par exemple d’alléger (voire de remplacer) les obligations pour les salariés de venir le samedi ou pendant les vacances scolaires. Ces postes étant pourvus par des jeunes occupés par leurs études, le gain social semble s’étendre à toutes les strates de l’entreprise. Déjà très impliqué dans l’emploi des seniors, avec des missions de tutorat notamment, développé depuis de nombreuses années, la Maif maintient une politique RH “militante”.