Digital : 60% des assureurs investissent à titre « exploratoire »

    Selon une étude basée sur les cadres dirigeants de 141 assureurs à travers 21 pays, les investissements numériques sont encore réalisés à titre « exploratoire ». Ils estiment également que c’est la croissance externe qui portera la transformation digitale.

    L’assurance dans sa transformation numérique ne cesse d’interroger et d’intéresser, et particulièrement les cabinets d’études.
    Selon une étude commandée par Accenture, 75% des cadres interrogés estiment que « le digital révolutionnera leur secteur au cours des cinq prochaines années ». Ils parient même sur une augmentation des primes liée à cette transformation : de 5% en IARD à 7% en vie…

    Pour réussir cette croissance, la transformation numérique qui s’opère repose toutefois sur des investissements « réalisés à titre ‘exploratoire’ » selon l’étude. En effet, 60% des sondés l’affirment, tandis qu’ils sont moins du quart (22%) à penser au contraire que les investissements qu’ils réalisent « visent à permettre une véritable transformation ». Alors que les montant moyens investis par les organismes pourraient attendre 47Mds de dollars en IARD et 40M en vie, sur 3 ans.
    Autre écueil, le fait que 21% des assureurs reconnaissent ne pas avoir mis sur pied une stratégie digitale. Dernier constat peu rassurant, 42% estiment que « les systèmes existants » sont le principal obstacle à cette transformation, avec le manque de compétence (30%).

    Point positif, 47% des assureurs ont mis en place une stratégie digitale incluant toute la chaîne de valeur, « de la conception des produits à la gestion des sinistres » sans oublier distribution, souscription et relation client. La distribution reste le chantier le plus ouvert en matière de digital. Une large majorité des sondés (72%) reconnaît volontiers d’ailleurs que c’est sur la distribution que des partenariats ont ou vont être créés.
    Toutefois, 44% imaginent des partenariats avec des entreprises technologiques « telles que Google ou Facebook », cite l’étude.

    Reste que pour accélérer cette transformation, le plus simple pourrait être d’investir dans l’acquisition de start-ups. 59% des cadres dirigeants de l’assurance imaginent que les concurrents vont faire l’acquisition de jeunes sociétés spécialisées pour faciliter leur transformation digitale.

    Accenture sort une étude sur le sujet, en s’appuyant sur les visions des cadres dirigeants du secteur de l’assurance de 141 organismes de toutes tailles et de tous horizons, marchés matures et émergents.