Crue de la Seine : le spectre de 2016 plane

La crue de la seine à Paris

La crue de la Seine et de ses affluents se poursuit et devrait atteindre son pic ce week-end avec des hauteurs possibles supérieures à celles enregistrées en 2016.

Ce jeudi 25 janvier, 12 tronçons de cours d’eau en France étaient maintenus en vigilance orange pour des « risques de crue génératrice de débordement ». Parallèlement 12 départements sont placés en vigilance orange pour des risques d’inondation.

Les phénomènes de débordement observés ces derniers jours devraient par ailleurs s’amplifier et atteindre un pic, pour ce qui concerne la Seine, ce week-end. Selon les prévisions de Vigicrues les hauteurs pourraient atteindre 6,20m durant le week-end.

Elles seraient dès lors au-delà des chiffres enregistrés en 2016 à savoir 6,10m. Cette année-là, les crues de la Seine et du bassin de la Loire avaient engendré des sinistres importants pour une facture de quelque 1,4 milliard d’euros pour le secteur de l’assurance représentant le sinistre le plus coûteux depuis 1982.

Ces aléas climatiques pèsent lourd dans les comptes des assureurs. « Sur les 25 dernières années, leur coût total a atteint 48 milliards d’euros », estimait une étude de la FFA publiée fin 2015. Avec le changement climatique, les chiffres pourraient quasiment doubler d’ici 2040 et atteindre 92 milliards d’euros, selon la FFA.

Avec Lina Ben Mustapha