Courtage : Planète Courtier se structure

    0

    Mercredi 4 novembre, Planète Courtier tenait sa première assemblée générale. L’occasion d’élire le bureau et de dévoiler la composition des collèges.

    Planète Courtier est en ordre de marche. Le syndicat professionnel a élu son bureau. Laurent Ouazana. Antoine Martinez, président délégué, Karim Irouche, secrétaire général. Patrick Petitjean est secrétaire général adjoint. Pierre Chanove devient quant à lui trésorier et Roy de Tao, trésorier adjoint.

    Tous sont, élus pour deux ans, tout comme les présidents des 6 collèges apportant chacun 3 membres à la structure de tête du syndicat et pesant chacun une voix. “Le principe d’une collège, une voix a été conservé dans les statuts récemment rédigés”, précise Antoine Martinez. Les collèges représentent les courtiers de 0 à 20 collaborateurs, les grossistes, les CGPI, les comparateurs, les 20 à 200 et les plus de 200.

    Tous les collèges ne sont pas encore pleinement opérationnels. C’est-à-dire qu’ils ne comptent pas encore les trois membres minimum requis. C’est le cas par exemple des comparateurs. A l’heure de l’Assemblée générale, Planète Courtier revendiquait 218 adhérents, “dont 95% sont des courtiers de 0 à 20”, souligne Antoine Martinez. L’objectif est de monter à 1000 d’ici à la fin de l’année prochaine.

    Pour ce faire, le syndicat a désigné 95 ambassadeurs. Chacun d’eux a pour objectif de recruter 10 nouveaux adhérents. “Ce sont des relais dans les territoires. Certains participeront par ailleurs aux commissions nationales et permanentes installées lors de l’Assemblée générale”, poursuit le président délégué. Elles sont au nombre de six : communication, service aux adhérents, juridique et sociale, litiges et médiation, métiers, formation.

    Le syndicat prévoit des cotisations définis selon la taille des courtiers, calés sur les collèges. Pour les structures de 0 à 20 salariés, elle se monte à 250 euros l’année.