Courtage : Ça consulte à tout-va chez les courtiers

SONDAGE – Après le manifeste de la CSCA, c’est au Syndicat 10 de se lancer dans une consultation. Cette dernière est axée sur la distribution dans l’assurance.

Jusqu’au 22 janvier dernier, le Syndicat 10 roulait au sein du peloton “CSCA”. Mais après une fin d’année 2014 en eau de boudin, les deux ont pris du recul et le Syndicat 10 a démissionné. Ce même jour, le syndicat des grossistes lançait l’idée d’une consultation sur l’avenir de la profession. Le 31 mars, un premier rendez-vous avait lieu sur cette problématique.

“Regrouper”, “unité”, “représentation nationale”, “esprit collaboratif” sont quelques-uns des mots et expressions qui sont sortis de ce premier brainstorming. Ils sembleraient que les participants, courtage de proximité grand courtage, gestionnaires, syndicats de courtiers et associations professionnelles, soient séduits par l’idée d’une parole unique portée vis-à-vis des pouvoirs publics. “Dans un contexte de fragmentation de la représentation des courtiers en différents syndicats, il est nécessaire et urgent de ressouder la famille du courtage pour en assurer la représentativité et peser dans les débats la concernant en France et en Europe”, lance Marc Besançon, vice-président de CBP. Et Elisabeth Decaudin d’ajouter : “Toutes les contraintes règlementaires, l’internationalisation de l’offre, le besoin d’accompagnement et les obligations de conseil envers les épargnants font évoluer le métier de conseil en gestion de patrimoine. Ces évolutions doivent nous forcer à nous regrouper afin de parler d’une seule voix vis-à-vis des autorités de tutelle et des instances gouvernementales.”

Voilà qui doit sonner doux aux oreilles de la CSCA. “Les discussions avancent pour relancer un projet d’une union des courtiers, indique Hervé Houdard, président de la CSCA. Sans lancer d’ultimatum, les choses doivent aboutir avant la fin de l’année.”

Et quoi de mieux que des mots couchés noir sur blanc sur papier glacé et trouvés tous ensemble pour relancer le processus d’unification. La CSCA a en effet lancé une grande consultation visant à établir un manifeste. Présenté à l’occasion du congrès de 9 juin, il jettera les bases d’une défense commune de la profession sur les sujets qui la touchent directement, à savoir DIA 2, Solvabilité 2, la transition numérique ou encore la loi Hamon.