Confinement : Les assureurs s’engagent sur des premières mesures

Florence Lustman, présidente de la FFA
La présidente de la Fédération française des assurances (FFA), Florence Lustman

Quelques heures après la mise en place du reconfinement, les assureurs annoncent des mesures concrètes.

Les assureurs ont-ils retenu les leçons du printemps et de la communication erratique du secteur ? Seuls les prochaines semaines nous le diront. Mais force est de constater qu’en ce début de reconfinement, ils annoncent déjà des mesures concrètes et surtout collectives.

Dans un communiqué, la Fédération française de l’Assurance rappelle, certes, que ses membres proposeront « chacun des solutions pragmatiques et des actions de solidarité pour accompagner au mieux leurs assurés dans cette nouvelle épreuve ». Mais ils s’engagent également collectivement sur plusieurs mesures.

En premier lieu, ils renonceront à au moins un mois de loyer pour les entreprises fermées administrativement de moins de 250 salariés et pour les hôtels, café et restaurant en octobre, en novembre ou en décembre. Ce premier engagement s’inscrit dans le cadre des annonces effectuées par Bruno Le Maire jeudi soir. La ministre ouvrait ainsi la voie à un crédit d’impôt équivalent à 30% des loyers abandonnés pour les bailleurs. Cela concerne ceux qui renonceraient à au moins 1 mois de loyer sur les 3 prochains mois.

Indulgence sur les retards de paiement

Les 280 membres de la FFA continueront par ailleurs de couvrir les commerces forcés de fermer. Même en cas de retard de paiement et pendant toute la période de confinement. Les personnes vulnérables en ALD placées en arrêt de travail se verront offrir la couverture prévoyance.

Enfin, les assureurs étendent la couverture du matériel informatique des entreprises sur le lieu de résidence. Il s’agit ici d’accompagner la mise en place généralisée du télétravail. « Il me paraît plus que légitime de réaffirmer notre rôle dans une société qui souffre, déclare Florence Lustman, président de la FFA. Le secteur de l’assurance a été durement impacté ces derniers mois mais nous sommes pleinement conscients des situations parfois tragiques dans lesquelles se trouvent certains particuliers et entreprises. Les assureurs seront pleinement mobilisés sur le terrain aux côtés de leurs assurés et continueront à proposer des solutions pour les soutenir ».

En parallèle, le secteur poursuit ses engagements financiers dans le cadre de la relance, et plus particulièrement à travers le plan d’investissement « Assureurs Caisse des Dépôts Relance Durable France ». Les assureurs sont particulièrement attendus sur la phase de relance par Bercy. Le ministère aurait ainsi écarté l’idée de les appeler à nouveau à contribution dans le cadre du Fonds de solidarité.

Bannière contenus sur le coronavirus

Que pensez-vous du sujet ?