Claude Sarcia : “Depuis le confinement, l’assistance auto a diminué de 80%”

Claude Sarcia, president du SNSA

VIDÉOS – Claude Sarcia, président du SNSA, fait le point sur l’activité des assisteurs, deux semaines après la mise en place du confinement. En vidéo, il revient pour News Assurances Pro sur les principales conséquences de la crise sur l’activité de la branche.

Alors que la France est au cœur de la crise du coronavirus, le confinement mis en place par le gouvernement voilà près de deux semaines commence à se faire ressentir, notamment au sein des sociétés d’assistance. Claude Sarcia, président du Syndicat national des sociétés d’assistance (SNSA), fait le point en vidéo sur la situation. Depuis le début du confinement, les assisteurs enregistrent au global une baisse de 65% de leurs activités (voir la vidéo ci-dessous).

Des rapatriements complexes

Pour ce qui est des rapatriements, « il y a des pays où l’on peut passer et où l’on continue à pouvoir faire des rapatriements et d’autres territoires où nous ne pouvons pas travailler. Nous discutons avec le ministère des Affaires étrangères pour faire choses ensemble et affréter des avions en commun. Ce n’est pas toujours facile mais nous pouvons également nous appuyer sur nos correspondants sur place pour assurer le meilleur suivi possible », indique Claude Sarcia.

Actuellement, les sociétés d’assistance doivent aujourd’hui traiter 4 cas de figure :
– Les cas graves, non liés au Covid-19
– Les cas non graves
– Les cas graves, liés au Covid-19
– Les cas non graves, liés au Covid-19

« Nous faisons tout ce qu’il possible de faire, y compris avec des possibilités d’avions sanitaires. Toute la complexité réside dans les autorisations de survol des territoires et les difficultés à se poser. Nous devons également prendre en compte la surcharge des hôpitaux pour les malades qui arrivent. Nous privilégions le pays d’origine avec des places pas forcement proches du domicile », poursuit le président du SNSA. Et ce dernier de rappeler que l’ensemble des sociétés d’assistance a lui aussi mobilisé du matériel respiratoire pour venir en aide aux autorités.

Prestataires et télétravail continuent

Concernant les prestataires, là aussi le patron du SNSA constate une baisse d’activité, même si la plupart (suivant leurs activités) tentent de poursuivre, dans le respect des mesures gouvernementales, leurs missions (voir la vidéo ci-dessous).

L’ensemble de la profession, elle, est en ordre de marche pour assurer la continuité de services. 98% des salariés des sociétés sont aujourd’hui en télétravail lorsque celui-ci est possible, selon Claude Sarcia (voir la vidéo ci-dessous).

Préservation du social

Si côté santé, le SNSA enregistre également une hausse des demandes de téléconsultation, le syndicat s’inquiète « de la possibilité d’éventuelles réquisition de notre corps médical. Nous faisons attention à garder des volumétries qui ne mettent pas en difficulté le fonctionnement de l’ensemble de la chaîne », lance Claude Sarcia. « C’est un savant dosage. On doit protéger nos médecins et infirmier(e)s et l’ensemble de nos personnels ».

Sur ce point, le président du syndicat indique par ailleurs que l’ensemble des sociétés ont pris des mesures pour préserver les conditions de travail des salariés de la branche (voir la vidéo ci-dessous).

Enfin, Claude Sarcia précise que cette crise, une fois terminée, permettra aux acteurs de l’assistance de revoir leurs process et méthodes de travail, leurs choix en matière de systèmes d’informations ou encore leurs capacités d’aide aux pouvoirs publics (voir la vidéo ci-dessous).

L'ENASS

L'École nationale d'assurances a été créée en 1947 pour répondre aux besoins de formation des salariés du secteur de l'assurance. Opérateur de formation de référence pour les diplômes d'assurance (Licence, Master, Doctorat, MBA), l’Enass propose des formations en alternance qui permettent d’accéder à des métiers très variés. Les cursus proposés sont à la fois polyvalents et techniques pour développer une culture générale assurantielle et devenir expert dans la spécialité pratiquée en entreprise. La licence professionnelle​ et le Master ​sont classés n° 1 des formations d’assurance de France.

Contacter L'ENASS


Bannière contenus sur le coronavirus

Que pensez-vous du sujet ?