Cession : Axa en passe de vendre sa filiale au Portugal

Axa annonce être entré en négociations exclusives avec Ageas pour la vente de sa filiale portugaise. Une annonce confirmée par l’assureur belge.

Evoquée au mois de mai dernier, mais non confirmée par l’assureur français, la cession de la filiale portugaise d’Axa est en bonne voie. Axa est entré en négociations exclusives avec Ageas sur un montant perçu en numéraire représentant 1,2 fois les fonds propres au 30 juin 2014, soit 190,8M d’euros.

Les deux entités de la filiale, Axa Seguros SA et Axa Vida SA sont concernées par la cession. « Dans le cadre de notre plan stratégique Ambition Axa, nous concentrons nos efforts et allouons notre capital sur les marchés ayant de forts potentiels de croissance à long terme. Nous sommes convaincus que le rapprochement des activités d’Ageas avec celles d’Axa au Portugal serait porteur de nouvelles opportunités en créant un acteur plus important sur ce marché, bénéficiant ainsi à nos clients, employés et distributeurs », a déclaré Jean-Laurent Granier, Directeur Général de la Région Méditerranée et Amérique Latine.

Ageas vise à renforcer ses positions au Portugal par cette acquisition. Dans un communiqué, l’assureur belge assure que cette transaction le ferait grimper de la 6e à la 2 place en non-vie avec 14,4% de part de marché alors qu’il est déjà en position dominante en vie. “Après l’acquisition du contrôle total de nos activités nonvie au Portugal en 2014, cette nouvelle transaction nous permettrait de renforcer davantage encore notre position dans l’un de nos principaux marchés, a d’ailleurs commenté Bart de Smet, CEO d’Ageas. En non-vie, les deux portefeuilles se complètent idéalement : Axa bénéficie d’une forte présence en assurances auto, tandis qu’Ocidental opère essentiellement en soins de santé.”

De son côté, Axa prévoit que cet accord produirait un impact positif exceptionnel en compte de résultat d’environ 0,1 milliard d’euros intégré au résultat net.

Comme de coutume en pareil cas, la transaction est soumise à l’accord des autorités de tutelles. La finalisation de la transaction pourrait intervenir à la fin du premier semestre 2016.