Catastrophes : 20 milliards de dollars de sinistres assurés au premier semestre 2013

Les catastrophes, qu’elles soient naturelles ou du fait de l’homme, ont coûté 20Mds de dollars (15Mds d’euros) aux assureurs au premier semestre 2013.

Le premier semestre 2013 a été marqué par une concentration d’événements climatiques d’importance en fin de période. Conséquence, les montants des dommages assurés atteignent 20Mds de dollars (15Mds d’euros environ) pour les six premiers mois de l’année, selon une étude du réassureur Swiss Re.

Le coût des seules catastrophes naturelles représente 17Mds de dollars (12,7Mds d’euros). Les principaux événements sont des inondations qui ont eu lieu en juin, à la fin du semestre. Ainsi, les inondations qui ont frappé l’Europe centrale coûteront 4Mds de dollars (3Mds d’euros environ) selon les estimations de Swiss Re. Le réassureur ne prend en compte que les pertes assurées au titre des assurances de biens et d’interruption d’activité, et non les responsabilités et les assurance de personnes (santé, décès, vie).

Le deuxième événement est la vague d’inondation au Canada (2Mds de dollars), suivi par les tornades aux Etats-Unis en mai, en mars et en avril (1,8Md, 1,6Md et 1,1Md de dollars respectivement).

Un coût total comparable à 2008, en baisse

Le coût total des catastrophes atteint 56Mds de dollars pour le premier semestre, soit environ 42Mds d’euros. C’est inférieur aux coûts de 2012 (67Mds de dollars) ainsi que des années 2011 et 2010. Si l’année 2011 avait été marquée par l’important sinistre japonais (tremblement de terre et tsunami) au premier semestre, l’ouragan Sandy qui avait frappé la côte est américaine fin octobre avait fait exploser le coût des catastrophes pour l’industrie de l’assurance en 2012 avec une facture de 160Mds de dollars (122Mds d’euros).

A noter qu’au premier semestre, les coûts pour l’assurance sont d’un peu plus du tiers du coût total (36%). Dans le cas des inondations en Europe, la charge pour les assureurs est de 22%, Swiss Re estimant les pertes à 18Mds de dollars…
Ces coûts ont déjà partiellement impacté les résultats semestriels des assureurs et réassureurs européens principalement et notamment Swiss Re.