Cat’ Nat’ : En 2050, les inondations en Europe pourraient coûter 23 milliards d’euros par an

La revue Nature Climate Change a publié dimanche une étude montrant l’inflation des coûts des inondations en Europe en raison de l’occupation de l’espace, du développement économique et du changement climatique.

Le coût des inondations en Europe pourrait atteindre 23,5Mds d’euros par an vers 2050, soit le double des dégâts importants enregistrés en juin 2013 en Europe centrale, pour cause de développement économique et de changement climatique, selon une étude parue dimanche.

Le coût des inondations en Europe se chiffre à environ 4,9Mds par an en moyenne sur la période 2000-2012 mais, en 2013, en raison d’un épisode important en Allemagne et une partie de l’Europe centrale, ce chiffre a atteint 12Mds d’euros, rappelle cette étude publiée dans la revue Nature Climate Change.

Des chiffres appelés à croître selon les modèles utilisés par les chercheurs : un tiers de l’augmentation est attribuée au changement climatique, qui va modifier les régimes de précipitations et accroître les risques d’inondations importantes, et les deux tiers s’expliquent par le développement économique, qui augmente le nombre et la valeur des biens à risque.

Cette étude a pour objectif d’évaluer le risque inondation en Europe dans les décennies à venir en réunissant plusieurs disciplines: hydrologie, économie, mathématiques et adaptation au changement climatique. Elle s’appuie sur les débits de plus d’un millier de cours d’eau et des données sur les schémas de protection actuels et futurs contre les inondations, dans un scénario projetant une hausse de la température de 2,8°C au XXIe siècle.

Faire face au problème, préviennent Brenden Jongman, chercheur à l’Institut des études environnementales à l’université d’Amsterdam, et ses collègues, va nécessiter tout un panel de mesures, avec des investissements dans des protections mais aussi une coopération plus importante, y compris financière, entre membres de l’Union européenne.

En ce début 2014, des inondations importantes ont de nouveau frappé la Grande-Bretagne, le Var et la Bretagne en France ainsi que le centre de l’Italie. La Bretagne vient de connaître son hiver “le plus pluvieux” depuis 1959, a indiqué vendredi Météo France dans son bilan provisoire de l’hiver météorologique (décembre à mars).

(Avec AFP)