Assurance-vie : Près de 7 millions d’euros détournés dans une escroquerie dans l’Indre

Selon l’avocat des victimes, le courtier en assurance de l’Indre aurait détourné près de 7M d’euros dans un système similaire à celui utilisé par Bernard Madoff.

Les sommes présumées détournées par un agent d’assurances de l’Indre “gonflent à vue d’oeil” et approchent désormais les sept millions d’euros, a indiqué jeudi le porte-parole d’une soixantaine de victimes, Régis Bailly.

Il y a certainement des victimes qui ne m’ont pas contacté et toutes ne me disent pas le montant de leur préjudice mais les sommes vont de 4.000 à près d’un demi-million d’euros, et, à la louche, j’évalue le préjudice total à entre 6 et 7M d’euros“, a déclaré M. Bailly à l’AFP, confirmant des propos rapportés par le quotidien régional La Nouvelle République.

Le courtier en assurance d’Assur Invest Consultant de Néons-sur-Creuse (Indre) “utilisait exactement le même système que (Bernard) Madoff“, a expliqué M. Bailly, qui a indiqué avoir été contacté par une soixantaine de personnes et vouloir mettre sur pied une association de victimes.

Comme l’escroc américain, “ce monsieur présentait extrêmement bien, ne forçait jamais la main, mais faisait valoir des opportunités dans des produits d’assurance-vie avec des intérêts de 6 à 8%“, a-t-il détaillé.

Il a gagné la confiance quasi-totale de ses clients, qui sont tombés de haut lorsque l’affaire a été découverte“, a commenté M. Bailly. “Il faisait toujours signer des chèques sans ordre en faisant valoir que le bénéficiaire dépendait du type de placement le plus avantageux qu’il trouverait“, a-t-il encore expliqué.

L’escroquerie a été découverte lorsque des clients demandant des retraits partiels de leurs fonds ont reçu du courtier des chèques de particuliers. “C’est typiquement le système de cavalerie qui était utilisé par Madoff“, condamné en 2009 à 150 années de prison une escroquerie qui a coûté à des milliers d’investisseurs plus de 20Mds de dollars.

Nous allons nous organiser en association et trouver un avocat spécialisé susceptible de nous représenter“, a annoncé M. Bailly. Une assemblée générale constitutive doit avoir lieu le 8 février à Pleumartin (Vienne), a-t-il précisé.

Révélant l’affaire à la mi-janvier, le procureur de la République de Châteauroux, avait fait état de près de 2,5M d’euros détournés auprès d’une trentaine de clients de l’Indre, de la Vienne, de l’Indre-et-Loire, du Puy-de-Dôme et du Morbihan.

Le courtier “reconnaît les faits” et risque jusqu’à trois ans de prison, avait indiqué le magistrat. Selon le procureur “cette spirale enclenchée depuis plusieurs années” allait s’accélérant.

Chateauroux, 23 janvier 2014 (AFP)