Assurance vie : François Villeroy de Galhau prône une baisse des rendements

A l’occasion des 25es rencontres parlementaires de l’Epargne, François Villeroy de Galhau a appelé à répercuter la baisse des taux d’intérêts sur la rémunération de l’épargne sans risque, notamment en assurance vie.

Dans la lignée de son prédécesseur au poste de gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau s’est prononcé en faveur d’une baisse des rendements de l’assurance vie investie en euros « au-delà des baisses annoncées cette année ». Rappelant que les Français privilégiaient les placements sûrs comme les fonds euros, « essentiellement orientés vers des produits obligataires », il incite les assureurs vie à répercuter la baisse des taux d’intérêt.

Sans nommer directement l’eurocroissance, il a par ailleurs insisté sur la nécessité de « proposer des produits d’épargne adaptés : moins liquides, assortis ou non d’une protection en capital sur le long terme, et pouvant bénéficier du meilleur rendement des actions sur la durée. Et il faut à tout le moins éviter des distorsions fiscales au détriment de ces produits par rapport à l’épargne liquide et sans risque. »

Une orientation vers un plus de risque qui impose de « renforcer la transparence et l’information des épargnants sur le couple ‘rendement-risque’ de leurs investissements à différents horizons », a souligné le gouverneur.