ANI : 60% des salariés prévoient de souscrire une sur-complémentaire

Dans un sondage* Opinion Way pour la Maaf, les salariés se montrent inquiets sur la généralisation des complémentaires santé à toutes les entreprises. 60% d’entre eux se disent d’ores et déjà prêts à souscrire une sur-complémentaire.

En janvier 2016, tous les salariés seront couverts par une complémentaire souscrite par leur employeur quelle que soit la taille de l’entreprise. Une loi qui semble inquiéter les salariés selon un sondage OpinionWay pour la Maaf.

En effet, 60% d’entre eux déclarent qu’ils souscriront une sur-complémentaire craignant notamment que leur employeur ne les couvre qu’a minima. Une crainte justifiée puisque plus de la moitié des chefs d’entreprise interrogés ne choisira que le panier de soins minimal imposé par la loi.

Des craintes pour l’emploi

Un nouveau marché pour les mutuelles et les institutions de prévoyance qui travaillent déjà à la mise en place de sur-complémentaires dans le cadre de l’ANI.

Si 70% des salariés et 55% des chefs d’entreprises accueillent favorablement l’ANI, il fait naître des craintes chez les employés. 73% des salariés interrogés redoutent un gel des salariés. Ils sont 67% à craindre la diminution et même 10% à envisager des licenciements.

*Sondage OpinionWay pour MAAF réalisé du 14 au 21 octobre auprès d’un échantillon de plus de 1 000 salariés et 400 chefs d’entreprise de TPE (entreprises de 1 à 9 salariés)