Acquisition : Le délai de réunion de l’AG de STE prorogé

Société de la Tour Eiffel (STE) a annoncé lundi que le Tribunal de commerce de Paris avait accepté de proroger le délai de réunion de son assemblée générale jusqu’à fin décembre, en raison de l’OPA dont elle fait l’objet par SMABTP.

“La société informera ses actionnaires ultérieurement de la date à laquelle l’assemblée générale annuelle sera réunie (…) et versera le solde du dividende 2013 subséquemment à celle-ci”, indique-t-elle dans un communiqué. Cette prorogation intervient en raison de l’offre publique d’achat (OPA) initiée par la mutuelle d’assurance SMABTP, contre laquelle un recours et une demande de suspension ont été déposés par le principal actionnaire de STE.

De façon inédite, la Cour d’appel de Paris avait rejeté la demande de suspension de l’OPA mais l’avait rendue réversible: si le recours sur le fond aboutissait in fine, elle se débouclerait, et les actionnaires ayant apporté leurs titres à l’offre les récupéreraient.

Fin avril, la SMABTP (Société mutuelle d’assurance du bâtiment et des travaux publics) avait relevé son offre, proposant d’acquérir chaque action STE au prix de 53 euros, contre 48 euros initialement.

L’OPA valorise la Société de la Tour Eiffel, autrefois exploitante du célèbre monument parisien éponyme et aujourd’hui spécialisée dans l’immobilier d’entreprise, à plus de 330M d’euros.
Le relèvement de l’offre avait entraîné le dépôt d’un deuxième recours du principal actionnaire, ce qui a conduit l’Autorité des marchés financiers à reporter sine die le calendrier de clôture, initialement prévue le 23 mai. “Une nouvelle information sera publiée ultérieurement pour faire connaître le nouveau calendrier”, indiquait l’AMF dans un avis publié mi-mai.