Acquisition : La vente d’ILFC, filiale d’AIG, menacée

ILFC, la filiale de location-vente d’avions d’AIG, pourrait être mise en cotation alors que l’assureur américain avait conclu un accord de vente avec un groupe d’acheteurs chinois.

La vente par AIG de sa filiale de location-vente d’avions, ILFC, est menacée alors que le groupe d’acheteurs chinois a fait un versement en retard et que les négociations traînent, l’assureur américain envisageant désormais une cotation.

Nous continuons à négocier avec le consortium” d’investisseurs, a déclaré le directeur général d’AIG, Bob Benmosche.

“Une transaction très compliquée”

Gardez en tête, nous n’avons pas un acheteur mais un groupe. Alors c’est une transaction très compliquée, à la fois sur la nature de l’opération et sur les gens avec qui nous négocions“, a-t-il ajouté. “Nous continuons le dialogue” mais “nous n’avons pas reçu l’argent à temps et maintenant les deux parties travaillent (pour savoir) si et comment continuer” cette cession, a poursuivi le patron d’AIG. Il ajoute toutefois que son groupe est “focalisé sur une introduction boursière à ce stade”.

“S’ils se reprennent et que l’argent arrive, alors (la vente) va suivre son cours. Sinon, nous nous préparons pour une introduction boursière plus tard cette année”, a-t-il expliqué. AIG avait annoncé en décembre un accord pour vendre 80,1% d’ILFC à un consortium composé des fonds New China Trust, China Aviation Industrial Fund et P3 Investments pour environ 4,23Mds de dollars. Le contrat prévoit une option pour qu’ils rachètent 9,9% supplémentaires par la suite. AIG conserverait les 10% restant.

New York, 02 août 2013 (AFP)