Vitality : Le nouveau programme prévention de Generali qui fait du bruit

Le 06 septembre, Generali France a lancé Generali Vitality, un programme personnalisé de prévention en santé et prévoyance développé via un partenariat exclusif avec la société sud-africaine Discovery pour l’Europe continentale. La version allemande de Vitality, mis sur le marché il y a deux mois par l’assureur, a attiré les regards, notamment celui de la ministre de la Santé.

Fondé sur une approche ludique, Generali Vitality est un service proposé librement aux salariés qui sera effectif en France à partir du 1er janvier 2017. Après une première étape consistant en un questionnaire en ligne, des objectifs personnalisés sont fixés au participant. En fonction des actions suivies pour les atteindre, il obtient un statut révisable et cumule des points lui permettant de bénéficier de réductions tarifaires auprès de partenaires divers (de – 5 % à – 10 % sur un séjour au Club Med, – 32 % sur une formule Weight Watchers, – 15 % sur les fruits, légumes et poissons frais vendus dans une certaine limite auprès d’une enseigne de la grande distribution, …).

Le but est aussi d’inciter les assurés à un meilleur suivi médical car un grand nombre de pathologies chroniques sont détectées trop tardivement. « Un programme de prévention est plus efficace si l’on y introduit une démarche de gamification [utilisation des mécanismes du jeu dans d’autres domaines : NDLR] », a indiqué Stéphane Dedeyan, Directeur délégué général de Generali France.

Generali a initié ce programme en Allemagne en juillet, avec une démarche différente de celle qui sera proposée aux assurés de l’Hexagone car adaptée à la « culture » santé d’Outre-Rhin. A la suite d’un article paru dans un titre national d’informations générales, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, s’était inquiétée il y a deux mois de ce que l’assureur pouvait récompenser ses assurés en surveillant leur hygiène de vie. « Vitality est fondé sur la confiance. Ni Generali, ni l’employeur n’ont accès aux données de santé des participants au programme, a averti Yanick Philippon, membre du Comité exécutif de Generali France. En Allemagne, les réductions tarifaires accordées aux assurés sur leur prime ne sont pas liées à leur état de santé mais à leur engagement vis-à-vis du programme Vitality. En France, Il est totalement exclu de procéder à une diminution des primes selon le niveau d’engagement des salariés dans ce programme ». En revanche, il n’a pas écarté cette possibilité lorsque le programme Vitality sera adapté aux assurances individuelles, en se basant sur l’analyse des résultats de Generali Allemagne.

Selon une enquête réalisée en novembre 2015 par ViaVoice, 80% des salariés français estiment que l’entreprise a un rôle à jouer en vue de contribuer à leur bonne santé. Dans un premier temps, Generali Vitality sera déployé dans les grandes et moyennes entreprises. Il revient à l’employeur de décider d’activer ou non le programme. Pour Generali, Vitality sera un succès si, a minima, 20 % des salariés de son portefeuille collectif santé et prévoyance adhérent à ce programme.