[Vidéo] Union de la CSCA : “C’est dommage”, selon Bruno Rousset

L’union de la CSCA n’a pas pu aboutir en raison, notamment, du refus du Sycarif de convoquer son AGE de dissolution. Bruno Rousset, PDG du groupe April, regrette que les courtiers ne soient pas unifiés.

Quatre ans de travail étaient tombés à l’eau la veille de la Saint-Sylvestre 2014. Le refus du Sycarif de se dissoudre en raison du “manque d’ambition du projet” porté par la CSCA avait stoppé net le projet de chambre syndicale unifiée. Dans la foulée, le Syndicat 10, membre de la CSCA avait donné sa démission amenuisant les chances de relancer rapidement un projet.

Bruno Rousset, PDG du groupe April, courtier membre du syndicat 10, prône pourtant une unification de la profession pour faire face aux enjeux règlementaires à venir. A la question, le syndicat 10 est-il sorti de la CSCA pour relancer un processus de son côté ? il explique qu’il est encore trop tôt pour répondre.