Stratégie : Covéa se réorganise et place Christian Baudon à la tête de la direction Assurances

Covéa transforme son organisation afin de mettre en commun plus efficacement les ressources de ses trois assurances mutualistes. Christian Baudon (DG MMA) prend la tête de la direction des Assurances.

Le groupe d’assurance mutualiste Covéa (MAAF, MMA, GMF) fait un nouveau pas vers plus de rationalisation de son organisation en créant des directions générales responsables de missions précises (Direction générale, RH, Gestion sinistre, Finances…). Les responsabilités des dirigeants de Covéa sont renforcées pour mener les synergies “sur les cœurs d’activité et de métiers qui n’ont pas encore été mis en commun”.

Regroupant les trois marques, la direction générale des Assurances sera pilotée par Christian Baudon, directeur général de MMA. “Toutes les directions assurances des enseignes, ainsi que la Direction générale Santé & Prévoyance Covéa lui sont rattachées”, explique le groupe dans un communiqué.

Les trois mutuelles d’assurances (MAAF, MMA, GMF) seront représentées respectivement par Etienne Couturier (jusqu’à son départ à la retraite fin 2013) puis par Joaquim Pinheiro (DG MAAF) ; par Hervé Frapsauce (DG MMA) et par Laurent Tollié (DG GMF).

7 autres directions sont mises en place : Partenariats ; Technologie et Systèmes d’information ; Ressources Humaines/Secrétariat général ; Protection juridique, assistance et gestion des sinistres ; Finances et Communication .

“Compétitivité en termes de tarifs et de services”

A propos de la direction juridique, assistance et gestion sinistre, Covéa note qu’elle est “essentielle pour l’avenir du métier d’assureur” et sera dirigée par Michel Gougnard.

Avec ce remaniement, Covéa espère gagner en efficacité et profiter des effets de taille, “c’est une étape essentielle pour notre compétitivité en termes de tarifs et de services à nos sociétaires et clients”, note Thierry Derez, PDG de Covea.

Cette nouvelle gouvernance de Covea qui semble prendre de plus en plus d’importance et de contrôle sur les trois enseignes, doit toutefois conserver “le maintien de nos 3 marques fortes, des spécificités propres à chacune et de la préservation de l’emploi”, souligne le groupe. “La primauté des mutuelles”, sera préservée dans cette nouvelle organisation. Le client ne verra donc aucun changement.