Sondage : Et la femme la plus influente du secteur de l’assurance est…

Le sondage que nous avons lancé le 30 janvier pour élire la femme la plus influente du secteur de l’assurance s’est achevé ce lundi 13 février. Le match fut très serré entre Magaly Siméon, membre du comité exécutif de CNP Assurances et Sonia Fendler, membre du comité exécutif de Generali France.

Le moins que l’on puisse dire est que Sonia Fendler et Magaly Siméon savent mobiliser leurs réseaux. Mais alors qu’à une heure de la fin des votes seulement deux voix, en faveur de Magaly Siméon, séparaient les deux dirigeantes, c’est finalement Sonia Fendler qui remporte ce match, « fun et intense » de l’aveu de Magaly Siméon. Au final sur les quelque 20.134 votes enregistrés lors des deux semaines de sondage, un peu plus de 400 voix séparent les deux femmes.

Rappelons que ce vote récompensait la femme la femme la plus influente du secteur. Au regard de la mobilisation sur les réseaux sociaux, mais également de ses différentes fonctions au sein de Generali France et de la société de conseil en gestion de patrimoine Expert & Finance.

Contactée, Sonia Fendler s’est dit « émue face à tant de soutiens et aux nombreux messages sympathiques que j’ai reçus ». Elle souligne par ailleurs « la force du collectif encore et encore que ce soit avec nos collaborateurs, nos agents, nos cgpi, nos collègues étrangers du groupe, les amis, les anciens copains de promo, les réseaux sociaux », et conclut : « Nous aurions du finir ex-aequo avec Magaly ».

Gaëlle Olivier, CEO d’Axa global P&C complète le podium.

podium-de-la-femme-la-plus-influente

Qui est Sonia Fendler ?

Ingénieure de l’Ecole des Mines de Nancy, Sonia Fendler débute sa carrière au sein du groupe Andersen Consulting comme consultante en 1989. En 1993, elle rejoint Generali France en tant que responsable du contrôle de gestion-contrôle interne au sein de l’activité d’épargne patrimoniale. Un an plus tard, elle est promue directrice des back-office et du département fabrication des contrats d’assurance.

En 2005, elle devient directrice du développement commercial, marketing et innovation de Generali Patrimoine avant de prendre, à la fin de l’année 2010, la direction transverse de la politique épargne pour tous les canaux de distribution. En 2011, elle est nommé directrice de l’épargne patrimoniale avant d’intégrer, en septembre 2014, le comité exécutif de Generali France en charge de la clientèle patrimoniale.
Elle est par ailleurs présidente de Generali Luxembourg et d’Expert&Finance, société de conseil de gestion en patrimoine, filiale de Generali.