Risques cyber : France Assureurs appelle à la mobilisation

France Assureurs
France Assureurs est la fédération qui regroupe les assureurs français.

France Assureurs propose de faire de la lutte contre les risques cyber une priorité nationale et présente 6 propositions axées sur la sensibilisation et la prévention. La fédération demande notamment de clarifier la légalité de l’assurabilité du remboursement des rançons. 

Selon les experts de l’assurance et de la réassurance, les attaques cyber constitueront la principale menace dans les cinq prochaines années. Face à ce fléau, France Assureurs souhaite agir dès aujourd’hui et publie un nouveau libre blanc dans lequel six propositions sont présentées. « Face à la montée de ces nouveaux risques, les assureurs pointent l’impérieuse nécessité d’améliorer la prévention et de construire un cadre d’exploitation des données clair et sécurisé », peut-on lire dans un communiqué.

Culture des risques

D’après l’étude d’Harris Interactive pour Assurance prévention, « Les Français et les risques numériques », 51% des Français s’estimeraient mal informés sur les risques cyber. Face à ce constat, la fédération propose dans un premier temps d’instaurer au sein du parcours des jeunes élèves, une sensibilisation aux risques cyber. Il pourrait se baser sur le modèle des actions de la prévention routière et sera sous l’égide du ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Pour les entreprises, il s’agirait de développer une culture des risques cyber au sein même des sociétés et des collectivités territoriales. Cela permettrait d’accroitre la résilience de l’économie nationale et « de permettre le développement des couvertures assurantielles ».

Pour cela, France Assureurs propose également de « rendre éligibles à l’apprentissage les compléments de formation pour des compétences numériques et renforcer l’accompagnement des salariés de l’assurance dans un contexte de digitalisation des activités », indique le communiqué.

« Notre basculement progressif vers un monde de plus en plus digital a pour conséquence logique l’accroissement de notre exposition aux risques cyber. Et pour que cette économie digitale soit surtout porteuse d’opportunités pour les Français, faisons de la lutte contre les menaces cyber une priorité nationale axée sur la sensibilisation et la prévention », explique Florence Lustman, présidente de France Assureurs.

TPE et PME, cibles prioritaires

La fédération a notamment insisté sur sa volonté d’amplifier son action de prévention auprès les TPE et PME. « Les trois quarts d’entre elles estiment que leur entreprise n’est pas exposée à ce type de risques alors qu’elles sont des cibles importantes pour les attaques les plus fréquentes, à savoir les rançongiciels », indique l’enquête Ifop publiée en 2021.

Le payement des rançons de nouveau sur la table

Sujet de discorde durant la crise sanitaire, le débat sur le payement des rançons par les assureurs avait divisé. Le gouvernement avait ainsi tranché, en mars dernier, en faveur des assurés, et autorisait l’intégration du paiement des rançons dans les couvertures. Pour autant, France Assureurs appelle à une clarification de la position de l’État français et de l’Union européenne sur la légalité de l’assurabilité de ce risque.

L’Europe comme bouclier

Concernant la confidentialité des données, la fédération suggère de mettre en place, au niveau européen, un cadre commun permettant de stocker et sécuriser les données. Ce dernier garantirait le respect du libre choix de l’utilisateur de partager ou non ses données ainsi qu’un accès transparent et équitable pour tous.

Que pensez-vous du sujet ?