Risque sismique : Un coût potentiel jusqu’à 8Mds d’euros

Le Bureau de recherche géologique et minière (BRGM) et la CCR ont évalué les coûts assurés en cas de réalisation de différents scénarios sismiques dans les zones françaises exposées. Ils se monteraient à 8 milliards d’euros.

Le risque sismique en France apparaît comme une menace beaucoup plus diffuse que le risque inondation qui touche régulièrement le territoire. Pour autant, une bonne partie du France métropolitaine et ultra-marine est exposé comme le montre la carte ci-dessous.

zone-sismique-france

Depuis 2014, le BRGM et la CCR travaillent à la modélisation du risque sismique en France. Actuellement, le modèle développé couvre une trentaine de département dont les zones les plus exposées comme les Pyrénées, les Alpes, l’Alsace, ou encore les Antilles, soit au total, 6.200 communes regroupant 13 millions d’habitants et environ 3.000Mds d’euros de biens assurés.

Les Pyrénées sont les plus exposées

Pour arriver à une estimation des coûts engendrés par un séisme en France, le BRGM et CCR ont pris comme scénario de référence, un séisme ayant environ 10% de chance de se produire dans les 50 prochaines années sur chaque département étudié. Le BRGM s’est ensuite penché sur la géographie locale, la topographie des lieux. De son côté la CCR a fourni les données assurantielles qu’elle collecte en tant que réassureur cat’nat’ en France.

Une fois croisée, les données ont permis de déterminer que dans le cadre du scénario choisi, les dégâts pour les seuls bâtis résidentiels s’établiraient entre 3 et 5Mds d’euros pour les Pyrénées, entre 1,5 et 2,5Mds d’euros pour l’Alsace, ou encore, entre 100 et 250M d’euros pour le Grand Ouest, moins exposé.

Au total, la facture des dommages assurés au titre du régime cat’nat’ s’établirait à quelque 8Mds d’euros.