Résultats : UnitedHealth dépasse les attentes en 2013 grâce aux soins de santé

Le groupe américain d’assurance-santé UnitedHealth, dont l’essentiel de l’activité est concentré aux États-Unis, a dépassé les attentes en 2013, grâce à une accélération des gains de ses activités de soins de santé en fin d’année.

Considéré comme le baromètre du secteur de la santé, UnitedHealth était très attendu, investisseurs et observateurs voulant avoir les premières conséquences de l’entrée en vigueur de la réforme santé de Barack Obama.

L’“Obamacare” vise à convaincre les personnes sans couverture maladie, actuellement une cinquantaine de millions aux États-Unis, de s’assurer. Sans donner de chiffre spécifique de l’impact de la réforme, le premier assureur-santé américain a juste indiqué qu’il avait enregistré de nouveaux assurés.

“Le niveau des inscriptions a été élevé dans certaines catégories de personnes”, a déclaré le PDG, Stephen Hemsley, lors d’une conférence téléphonique. “L’industrie doit changer, nous devons changer”. UnitedHealth a dégagé lors de l’ensemble de l’année 2012 un bénéfice net de 5,67Mds de dollars, en hausse de 2% sur un an.

Rapporté au nombre d’actions, son résultat s’est établi à 5,50 dollars, soit légèrement au-dessus des 5,49 dollars attendus par le marché. Son chiffre d’affaires 2013 a progressé de 11% à 122,5Mds de dollars, un montant supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur 122,22Mds.

“Ce fut une année solide même si des interrogations demeurent en 2014”, a commenté sans davantage de détails M. Hemsley. Après une relative faiblesse au troisième trimestre malgré le décollage à l’international, l’assureur-santé a retrouvé un peu plus de vigueur en octobre, novembre et décembre.

En effet, le bénéfice net au quatrième trimestre est supérieur aux attentes à 1,4Md de dollars, soit 1,41 dollar par action contre 1,40 dollar prévu, tandis que le chiffre d’affaires est lui ressorti à 31,1Mds, en hausse de 8%.

Le groupe attribue ce résultat à la performance d’Optum, sa plateforme professionnelle de services de santé regroupant informations, technologies, prestataires de services de soins, sponsors des programmes, sociétés biologiques et consommateurs.

Son chiffre d’affaires a bondi de 26% sur l’année à 37Mds de dollars, indique le groupe, qui a aussi poursuivi ses économies de coûts. Le groupe de Minnetonka dans le Minnesota (Midwest) fait aussi observer qu’il y a eu une plus grande maîtrise des frais de santé par ses clients, ce qui a réduit les remboursements.

L’assureur-santé indique avoir enregistré sur l’ensemble de l’année 2013 4,5 millions de clients supplémentaires comparé à 2012.

Son développement à l’international continue de porter ses fruits, avec une hausse de 9% d’assurés, notamment au Brésil grâce à sa filiale locale Amil. Point négatif de cette publication, sa rentabilité a été freinée par une réduction des remboursements dans les programmes fédéraux, notamment pour les personnes âgées (“Medicare”), avance-t-il.

Fort de ces résultats, l’assureur-santé prévoit une croissance de son activité et de ses bénéfices en 2014 mais à un rythme inférieur à celui prévu par les analystes. Il s’attend à une hausse de son chiffre d’affaires entre 128 et 129Mds de dollars, contre 131,27 prévus. Le bénéfice net par action se situerait lui entre 5,40 et 5,60 dollars, moins que les 5,62 attendus.

A la Bourse de New York, le titre dévissait de 2,65% à 72,86 dollars dans les premiers échanges. En attendant, UnitedHealth choie ses actionnaires: il a racheté pour près de 3,2Mds de dollars de ses propres actions en 2013 et leur a versé des dividendes de 1,1Md de dollars, en hausse de 29% sur un an.