Résultats : Munich Re prévoit une baisse de son bénéfice en 2015

Le géant allemand de la réassurance Munich Re a indiqué mercredi viser un bénéfice net de 2,5 à 3 milliards d’euros cette année, et vouloir racheter d’ici 2016 pour un milliard de ses propres actions.

Le groupe avait déjà signalé le mois dernier, en publiant des résultats préliminaires, que son bénéfice net, ressorti à 3,2 milliards d’euros l’an dernier (-3% sur un an), allait sans doute baisser à nouveau cette année.

La largeur de la fourchette fournie “reflète les fortes incertitudes politique et économiques” sur l’année en cours, a précisé le groupe. Les taux d’intérêt très bas notamment sont un défi pour tout le secteur de l’assurance, dont le modèle économique repose sur la fructification des primes versées par leurs clients. Munich Re, comme son concurrent allemand Hannover Re la veille, a en outre souligné l’intensité de la concurrence sur le marché de la réassurance, qui se traduit par une forte pression sur les prix.

Mais le groupe voit un potentiel de croissance dans de nouveaux marchés – en Asie en particulier – et sur de nouveaux segments, par exemple dans les assurances contre la cyber-criminalité ou dans l’énergie.

Munich Re, coté sur le Dax des valeurs vedettes à Francfort, a également annoncé mercredi un programme de rachat d’actions, qui le verra racheter pour jusqu’à un milliard d’euros de ses propres titres entre l’assemblée générale de cette année, fin avril, et celle de l’anéne suivante. Sur la base du cours de Bourse actuel (188,85 euros mardi à la clôture), cela correspondrait à 3,1% du capital. D’ici fin avril la société va boucler un précédent programme de rachats d’actions, d’un volume de 905 millions d’euros.