Résultats 2014 : Une année stable pour l’AGPM

INFOGRAPHIES – L’AGPM a réalisé un exercice 2014 stable par rapport à 2013. Le chiffre d’affaires et le résultat sont en très légère hausse.

En 2014, la mutuelle d’assurance a réalisé un chiffre d’affaires de 487M d’euros en progression de 4,7% par rapport à 2013 (465M d’euros). L’activité épargne représente presque la moitié de l’activité de l’AGPM

Avec ce chiffre d’affaires, l’AGPM est dans la lignée de son plan stratégique qui vise à atteindre 500M d’euros en 2017. Pourtant, la prévoyance est en léger retrait en 2014. “Cela est dû a moins d’incorporations dans les armées”, explique Jean-Louis Fournaise, PDG de la mutuelle d’assurance. En revanche, l’activité auto a bondi de 8,4% dont 2,5 à 3 points sont imputables aux hausses tarifaires. Le nombre d’affaires nouvelles s’élève à 7.845 soit une hausse de 29% par rapport à 2013.

Le nombre de contrats est quant à lui en légère diminution à 1,71 million contre environ 1,72 million en 2013. “Cela s’explique par la cession de nos activités en Espagne”, indique Jean-Louis Fournaise. Le nombre d’adhérents s’établit quant à lui à 754.845 au 31 décembre 2014 avec une prédominance de l’AGPM sur AGPM Familles, la structure dédiée aux assurés non personnels militaires.

La mutuelle basée à Toulon parvient a légèrement améliorer son résultat net à 30,06M d’euros, contre 30,041 d’euros en 2013. “C’est un résultat encourageant. C’est la deuxième année consécutive que nous sommes au-dessus des 30M d’euros de résultat net combiné”, précise Jean-Louis Fournaise.

Une association ouverte avec le GMPA

Le ratio de solvabilité s’améliore nettement à 6,85 fois l’exigence réglementaire pour AGPM Assurances (6,41 en 2013) et 4,91 fois pour AGPM Vie (3,34 en 2013). Pour le groupe, le ratio de solvabilité s’établit à 5,15 fois l’exigence réglementaire.

Outre la mise en œuvre de son plan stratégique 2015-2017, l’année 2015 sera marquée par la création d’une association commune avec son concurrent, le GMPA. Une association de type loi 1901 “dont les statuts seront déposés au début de l’été pour une assemblée générale constitutive au mois de septembre”.

Pour l’heure seule des actions de solidarité et d’entraide sont en discussion et aucun projet de fusion, ni de regroupement combinant n’est à l’ordre du jour. L’association, dont la gestion sera assurée par des administrateurs issus des conseils d’administration du GMPA et de l’AGPM se veut ouverte à d’autres acteurs. “Certains se sont déjà montrés intéressés et carillonnent”, conclut Jean-Louis Fournaise sans dévoiler de nom. Grande muette oblige…