Résultats 2014 : Le marché mondial de l’assurance reprend sa marche en avant

CARTE INTERACTIVE – Selon l’étude Sigma de Swiss Re, le marché mondial de l’assurance a retrouvé une croissance sensible de ses activités en 2014 toutes branches confondues.

En 2014, le total des primes d’assurances a augmenté de 3,7% à 4.778 milliards de dollars, après +1,4% en 2013. Dans les pays avancés, la croissance a été de 2,9% et dans les pays émergeants de 7,4%.

Sur la carte ci-dessous, vous avez le détail des primes collectées dans 87 pays différents en 2013 et en 2014, ainsi que la variation sur un an, la part de marché de chaque état dans l’assurance mondiale et son rang mondial en termes de volume de primes en 2014. EN rouge les pays qui ont vu leur activité se contracter en 2014. En rouge, ceux qui ont connu la croissance. Pour ceux en jaune, Swiss Re n’a pas été en mesure de donner un chiffre.

Par ailleurs, c’est surtout le secteur-vie qui a porté le marché mondial de l’assurance en 2014, relève Swiss Re. les primes dans le secteur-vie ont progressé de 4,3% à 2.655 milliards de dollars, après avoir reculé de -1,3% en 2013.

Dans le secteur non-Vie, les primes ont augmenté de 2,9% à 2.124 milliards de dollars (+2,7% en 2013). La rentabilité du secteur assurance a “légèrement progressé en 2014”, relève encore Swiss Re, en raison de la bonne tenue des marchés boursiers, de la croissance des primes et des efforts pour limiter les coûts.

Le marché de l’assurance “reste bien capitalisé”, et “dans un environnement de taux ultra-faibles, des gains non-réalisés sur des obligations sont un soutien”, indique encore Swiss re. Concernant 2015, Swiss Re s’attend à une nouvelle hausse “solide” des primes du secteur-Vie dans les pays avancés, ainsi qu’à une progression dans les marchés émergents, notamment les pays de l’Est et la Chine.

Concernant l’Europe occidentale, Swiss Re prévoit un ralentissement par rapport aux résultats 2014. “Bien que la croissance économique s’améliore, elle reste toujours faible”, relève Swiss Re. En revanche, cette croissance devrait continuer “à rester robuste” du côté des pays émergents.

Avec agence