Résultats 2013 : Résultat net en forte hausse pour Apicil

Apicil a enregistré une très bonne année 2013 avec une hausse de son résultat net de plus de 50%, mais une légère baisse de chiffre d’affaires. Le groupe de protection sociale entame désormais le second volet de son plan stratégique à 5 ans baptisé “Convergences 2016”.

Avec un résultat net (part du Groupe) 2013 en augmentation de 52% à 28M d’euros (contre 18,4M en 2012), Apicil dépasse ses objectifs malgré un chiffre d’affaires de 1,06Md d’euros, en légère baisse par rapport à 2012 (1,08Md d’euros). Le groupe de protection sociale spécialisé en santé, prévoyance, épargne et retraites enregistre surtout une forte progression des encours en assurance-vie (+30%) qui atteignent plus de 3,8 Mds d’euros. “La stratégie du Groupe dans le secteur de l’Epargne Retraite repose sur une dynamique de croissance rationnelle et soutenue. L’encours croit chaque année de 20 à 35%”, précise Apicil dans son rapport annuel. De son côté, l’assurance de personne enregistre aussi de bonnes performances.

Actifs Apicil 2013

Le chiffre d’affaires de l’activité Santé Prévoyance est lui en croissance par rapport à 2012. “Sur le volet Retraite Complémentaire, nous avons un déficit de gestion de 2 millions d’euros, lié à la fin du déploiement de l’Usine Retraite, qui est toutefois nettement plus faible qu’initialement prévu”, déclare Philippe Barret, directeur général du Groupe Apicil.

Activites Apicil 2013

Cap sur “Convergences 2016”

Outre ces bons résultats, Apicil entame désormais un nouveau cap, celui de son plan stratégique engagé en 2011. “Le plan stratégique à 5 ans avait deux volets, le premier, “stabiliser et optimiser”, correspondant au début de la période, le second “innover et différencier”, correspondant à la fin de la période. 
A mi-parcours, nous constatons effectivement que la première partie est achevée et que nous entrons désormais dans la seconde”, explique Philippe Barret.

Et pour ce faire, le groupe de protection sociale souhaite poursuivre le développement de ses partenariats mutualistes. Par exemple, l’enseigne a entériné en avril 2014, un partenariat stratégique avec Miel Mutuelle (90M d’euros de cotisations), spécialisée en assurance et gestion de produits complémentaires santé et dépendance. Autre exemple, Apicil a absorbé en 2013 Intervie, la compagnie d’assurance-vie d’Humanis, dont elle détient aujourd’hui 80% du capital. “Nous serons bien entendu attentifs à poursuivre notre politique de croissance, et à développer nos offres afin de répondre au plus près aux besoins des entreprises et des particuliers”, conclut M. Barret.