Résultats 2013 : Bénéfice net en hausse pour Euler Hermes

Heuler Hermes

L’assureur-crédit Euler Hermes, filiale de  l’assureur allemand Allianz, a enregistré en 2013 un bénéfice net en hausse de  3%, à 313M d’euros, grâce à une légère baisse de la sinistralité,  selon un communiqué publié jeudi.   

Sur le plan de l’activité, l’année a été marquée par une baisse des  défaillances d’entreprises, “malgré des niveaux encore importants de  défaillances sur les marchés européens”, indique le groupe. Le ratio de sinistralité (indemnisations des sinistres rapportées aux  primes perçus) a reculé à 50,5% contre 51,7% l’année précédente. Le chiffre d’affaires a progressé de 3,7% à 2,5Mds d’euros.

Alors que la croissance du chiffre d’affaires dans les pays hors de l’Europe a quelque peu ralenti, un rebond s’est amorcé en Europe, porté par  Solunion, la coentreprise avec l’espagnol Mapfre, ainsi que par l’Allemagne,  l’Italie et les pays d’Europe de l’Est.

“Une gestion prudente des risques dans toutes les régions nous a permis de  dégager un excellent résultat opérationnel. Après six années consécutives de  crises et d’incertitudes économiques, nous voyons apparaître de nouvelles  opportunités de croissance”, a commenté Wilfried Verstraete, président du  directoire cité dans le communiqué.

Le groupe proposera en conséquence un dividende en hausse de 5% au titre de  2013, à 4,20 euros par action.

Côté perspectives, le groupe estime que “la reprise, même modeste, et la  poursuite de son développement dans les marchés non matures et les nouveaux  segments, devraient permettre à Euler Hermes de soutenir son rythme de  croissance” même si “le nombre des faillites devrait rester à un niveau élevé”.