Produit : Groupama commercialise son offre « contrat socle »

Le jeudi 18 juin, le Comité national de gestion des risques en agriculture a établi les nouveaux paramètres du “contrat socle“. Afin de répondre à ces nouveaux critères, Groupama publie les conditions de commercialisation de son produit pour la récolte 2016. 

Le comité national de gestion des risques en agriculture a défini les nouveaux paramètres du “contrat socle”, le projet, initié en 2013, revoit le système de couverture de l’assurance multirisque climatique.

Ainsi, afin de mieux protéger les cultures des risques climatiques, le comité national de gestion des risques a décidé de mettre en place un “contrat socle“. Ainsi c’est sur la “base de ces arbitrages que Groupama a fixé immédiatement les conditions de commercialisation et les bases d’indemnisation de son offre pour la campagne 2015-2016“, explique le communiqué.

L’assureur proposera pour la récolte 2016, une offre pour les prairies. “Ce nouveau contrat « socle » s’inscrit dans cette dynamique et préfigure des outils qui pourraient être mis en œuvre dans la prochaine PAC (2020) et qui portera des enjeux importants de positionnement sur les outils de gestion des risques en agriculture“, commente François Schmitt, Président Délégué de la Fédération Nationale Groupama.

Les assureurs ont un taux de pénétration très faible sur le marché agricole, avec à peine plus de 30 %  d’agriculteurs assurés, ainsi, “les organisations agricoles et les assureurs, sous l’égide du ministre de l’Agriculture, ont conduit une réflexion pour réformer ces outils et ceci dans l’objectif de mieux protéger les exploitants agricoles et, de facto, les filières agricoles“, indique le communiqué. Le but étant d’offrir un produit abordable pour la plupart des exploitants agricoles. L’assureur pourra faire du sur-mesure pour chaque exploitation.

Le contrat socle sera subventionné à hauteur de 65 % tandis que les garanties complémentaires seront quant à elles subventionnées à hauteur de 45 % “dès lors qu’elles sont compatibles avec la réglementation européenne (2e niveau). Un troisième niveau de garanties non subventionné sera également offert.