Orages de septembre : plus de 10.000 dossiers d’indemnisation ouverts

Les premiers bilans des assureurs sur les orages du mois de septembre arrivent. Les quelques assureurs qui ont répondu à News Assurances et News Assurances Pro font état de plus de 10.000 dossiers ouverts.

Les violents orages qui ont frappé l’Aveyron (12), le Gard (30) et l’Hérault (34), ainsi que le Var (83) entre le 17 et le 20 septembre ont touché les assureurs. Selon les premières remontées du Gema, au 23 septembre, près de 10.000 déclarations ont été enregistrées pour un montant encore très difficile à estimer, mais qui pourrait se situer autour des 20M d’euros. L’estimation chiffrée est compliquée par la nature des sinistres qui impose le déplacement d’experts sur les lieux pour constater les dégâts, explique un assureur.

Dans le détail, avec 2.500 dossiers en assurances IARD (habitation et entreprises) et 3.200 en auto, Covéa (GMF, Maaf, MMA) fait, partie des assureurs les plus concernés. Groupama de son côté fait état de 1.200 à 1.500 dossiers constitués, avec une extension dans la Drôme (26), dans l’Ardèche (08) et dans le Var. De son côté, la Macif a ouvert près de 1.700 dossiers pour les seuls départements placés en alerte orange. Un chiffre qui atteint les 3.000 dossiers sur la période, en raison “de grêle localisées, de fortes rafales de vent ou de violents orages” ailleurs en France. La Macif, à propos des départements de l’Aveyron, du Gard et de l’Hérault, estime la répartition des demandes d’indemnisation à 54% en auto contre 46% en habitation.

Enfin, la Maif a enregistré 2.176 dossiers (à vendredi 16h) de déclaration de sinistres. Le Var, concentre à lui seul 1.172 dossiers, le Gard 487. Pour la mutuelle d’assurance, 62% concernent son contrat habitation, 38% les garanties auto.

Interrogé à la sortie du Conseil des ministres le 25 septembre, Stéphane Le Foll, pote parole du gouvernement, a indiqué que 73 communes de ces trois départements seraient placés en état de catastrophe naturelle, permettant une prise en charge des dégâts.