Obsèques : CNP et ATD Quart Monde lancent un contrat pour les personnes pauvres

Les personnes vivant sous le seuil de pauvreté et en lien avec l’association ATD Quart Monde pourront souscrire un contrat obsèques avec CNP Assurances afin de bénéficier d’obsèques dans la « dignité », a annoncé lundi l’association précisant qu’il s’agissait d’une première.

L’assurance obsèques est très souvent inaccessible financièrement pour les plus pauvres qui « ne souhaitent pas laisser la charge de leurs funérailles à leurs enfants » et pour qui « il y va de leur fierté », résume Huguette Boissonnat-Telsy d’ATD Quart Monde. Contrairement aux contrats classiques, les mensualités n’évolueront pas selon l’âge du souscripteur, mais seront toujours basées sur la tranche d’âge enregistrée à la souscription.

Le tarif fixé à l’adhésion va de 0,5 euro mensuel pour les jeunes (jusqu’à 30 ans), à 13 euros mensuels après 70 ans, avec un capital fixé à 2.500 euros maximum. Ce contrat, ouvert aux personnes suivies par ATD Quart Monde, peut être souscrit jusqu’à l’âge de 80 ans, la limite de la garantie étant fixée à la fin de l’année des 90 ans de l’adhérent. Au-delà de 90 ans, le fonds de solidarité créé pour le contrat pourra prendre le relais, précise l’association.

Le contrat, sans formalité médicale, qui sera mis en place à partir de décembre, comprend un panier de services minimum: toilette du défunt, cercueil et cérémonie, précise Mme Boissonnat-Telsy. Le 13 octobre, l’association 60 millions de consommateurs avait dénoncé les dérives des assurances obsèques après un test effectué sur huit contrats (Crédit mutuel Assurances, Aviva, Crédit Agricole, Macif, Malakoff-Médéric, Mutas, Groupama et La Banque Postale). Elle avait pointé que plus le temps passe, plus on cotise à perte. « Quelles que soient la somme investie et la durée de cotisation, le capital versé au bénéficiaire n’augmentera jamais », avait-elle souligné.