Nomination : Vers un tandem Pascal Demurger – Arnaud Chneiweiss à la tête du Gema ?

Selon nos informations, Pascal Demurger pourrait être le prochain président du Gema. Le poste de secrétaire général serait, lui, occupé par Arnaud Chneiweiss, directeur général adjoint de la Matmut. La Commission exécutive qui devrait se tenir le 12 décembre, doit valider ces  candidatures.

La succession au Gema se règle actuellement. Les départs combinés du président Gérard Andreck, président de la Macif, et du secrétaire général Jean-Luc de Boissieu, ont placé le Groupement des entreprises mutuelles d’assurance dans l’obligation de trouver deux remplaçants prêts à prendre les rênes de la fédération.

Selon des sources concordantes, Pascal Demurger, directeur de la Maif, serait le prochain président du Gema. Une information que livre également La Correspondance économique dans son édition du 25 novembre. Diplômé de l’Ena (promotion Victor Schoelcher), Pascal Demurger est arrivé dans le groupe Maif en 2002 et en est devenu le directeur en 2009. Sa candidature devrait être présentée lors de la prochaine Commission exécutive du Gema qui se tiendra aux alentours du 12 décembre.

Arnaud Chneiweiss, directeur général adjoint de la Matmut, également énarque (promotion Jean Monet), est pressenti pour occuper le poste de secrétaire général. “L’importance du réseau est fondamentale“, explique une source proche du dossier. Passé par la direction du Trésor, à sa sortie de l’Ena, entre 1990 et 1997, Arnaud Chneiweiss a ensuite été  conseiller de Dominique Strauss – Kahn, Laurent Fabius et Christian Sautter au ministère de l’Économie et des Finances.

Selon nos informations, l’actuel directeur général adjoint de la Matmut a pris une longueur d’avance. Un poste à pourvoir peut-être plus vite que prévu en raison de l’annonce la semaine passée par Smacl Assurance de la cooptation de Jean-Luc de Boissieu par le conseil de surveillance de la mutuelle.

Le tandem, s’il est bien constitué de la sorte, aura fort à faire dans un contexte politique sensible entre assureurs et gouvernement. Les relations avec les autres familles de l’assurance et notamment la FFSA et la FNMF et le CTIP seront également des points essentiels pour les années à venir.