Marché : Les assurances de Banco Espirito Santo joueront

La situation de la banque portugaise Banco Espirito Santo, dont le principal actionnaire Espirito Santo Financial Group (ESFG) n’est pas en mesure d’honorer ses dettes, s’apparente à un “événement de crédit”, a jugé lundi l’Association internationale des swaps et dérivés (ISDA).

Cette décision doit permettre aux créanciers de faire jouer les CDS (Credit default swaps), des assurances sur défaut de paiement. “Un événement de crédit lié à une faillite a eu lieu en ce qui concerne Espírito Santo Financial Group S.A.”, a indiqué l’ISDA dans un bref communiqué.

Principal actionnaire de la banque, ESFG avait reconnu le 24 juillet ne pas être en mesure d’honorer ses dettes et avait demandé à être placé en redressement judiciaire auprès des autorités luxembourgeoises.

Les autorités portugaises viennent de décider de scinder Banco Espirito Santo en deux entités, afin de permettre de séparer les actifs toxiques des produits sans risque. Une injection de 4,9Mds d’euros au total est nécessaire pour mener à bien ce sauvetage. Cette solution a été approuvée par la Commission européenne, qui se prononce sur les aides publiques accordées en Europe en tant gardienne de la concurrence.