Marché : L’assurance mondiale tirée par les pays émergents en 2015 selon Swiss Re (infographies)

Comme le montre l’infographie ci-dessus, les économistes de Swiss Re s’attendent à une croissance en vie et non-vie, notamment portée par les pays émergents. La France oscillera quant à elle entre hausse et ralentissement selon les segments.

Après un fléchissement attendu pour 2014 (+5,5% par rapport au +8,2% en 2013), les pays émergents devraient à nouveau connaître une forte croissance en assurance non-vie en 2015 selon les économistes de Swiss Re. Pour les pays développés, elle devrait s’établir à 1,4%, contre 1,7% en 2014.

Après deux années atones, l’assurance non-vie rebondira à 1,4% en France selon Swiss Re, alors que le réassureur attend 0,4% en 2014. La France bénéficie des perspectives de croissance attendue dans la zone euro pour l’année prochaine.

En vie, le schéma est différent. Certes, les marchés émergents atteindront une croissance à deux chiffres. (+10,4%). Mais dans le même temps, les pays développés devraient connaître un fléchissement de leurs encaissements (+3,9% en 2014, +3% en 2015). Résultat, selon Swiss Re, le marché se contractera au niveau mondial, passant de +4,8% en 2014, à +4% pour l’année à venir. La France ne dérogera pas à la règle, avec un ralentissement de l’activité entre 2014 (+3,6%) et 2015 (+3,4%).

Tirée par les bons résultats en épargne, l’assurance vie pourrait pâtir des questions autour de l’allongement de la durée de vie dans les pays développés, notamment en Amérique du Nord. Il implique en effet de devoir payer des rentes plus longues.