Malakoff Médéric : Guillaume Sarkozy évincé ?

Selon la Lettre de l’Assurance, Guillaume Sarkozy pourrait être évincé de Malakoff Médéric au nom du rapprochement avec la Mutuelle Générale

La sérénité affichée par Patrick Sagon sur le rapprochement entre la Mutuelle Générale et Malakoff Médéric ne semble plus de mise. Selon la Lettre de l’Assurance, des divergences se sont fait jour et le groupe mutualiste aurait demandé la tête de Guillaume Sarkozy. Le PDG de la Mutuelle Générale assurait ainsi que tous les postes jusqu’au niveau N-4 avait été pourvu. Lui devait prendre la présidence du regroupement quand Guillaume Sarkozy était prévu au poste de directeur général.

Du côté de Malakoff Médéric, on ne fait pour le moment aucun commentaire. « Aucune procédure de licenciement n’est engagée », déclare-t-on chez Malakoff Médéric, tout en ne souhaitant faire aucun commentaire sur les informations relayées par la presse. Pour autant, prévue depuis de nombreux mois, une réunion de l’association sommitale doit avoir lieu la semaine prochaine et pourrait entériner l’éviction de Guillaume Sarkozy.

Feu vert de l’ACPR au rapprochement

Selon l’AFP, la Mutuelle Générale verrait également deux de ses directeurs quitter le navire : Stanislas Bressange, directeur général délégué et Thierry Leleu, directeur des services informatiques. Une information démentie par la mutuelle. « La Mutuelle Générale dément avec la plus grande fermeté les allégations publiées par l’AFP le 27 novembre 2015 selon lesquelles certains de ses dirigeants ‘sont sur le départ’ et que son rapprochement avec Malakoff Médéric ‘patine’ », indique-t-elle dans un communiqué.

Le rapprochement suit effectivement son cours malgré les remous. L’ACPR a ainsi donné son feu vert la semaine dernière pour une constitution du groupe au premier janvier.