International : MetLife pourrait entrer dans les assureurs systémiques

L’assureur Metlife pourrait bientôt être soumis aux mesures des établissements financiers considérés comme systémiques aux Etats-Unis.

Les régulateurs bancaires américains ont terminé mercredi d’instruire le dossier de l’assureur MetLife qui pourrait être désigné dans les prochains mois comme un établissement non-bancaire “systémique” soumis aux tests de résistance de la Fed.

Le Conseil de surveillance de stabilité financière (FSOC) auquel participent le Trésor et la Réserve fédérale (Fed), “a terminé de rassembler les informations” sur cette société, a indiqué un porte-parole du Trésor qui n’a toutefois pas cité nommément MetLife.

Le groupe d’assurance avait néanmoins déjà reconnu publiquement il y a quelques mois qu’il était en discussion avec les autorités de régulation pour évaluer s’il devait être soumis aux mêmes contrôles que les géants bancaires.

Une fois passée cette étape de rassemblement d’informations, le Conseil de surveillance FSOC a six mois pour proposer la désignation de MetLife en tant qu’entité “systémique” et encore un autre mois pour voter et le mettre dans la liste des groupes à surveiller, a précisé le Trésor.

S’il était désigné, MetLife rejoindrait les trois autres établissements non-bancaires qui seront soumis aux tests de résistance de la Réserve fédérale parce qu’ils présentent des risques majeurs pour le système financier en cas de faillite (“too big to fail”). Il s’agit de Prudential Financial, d’AIG et de la division de prêts du conglomérat General Electric.

(Avec AFP)