Grands risques : Tarifs à la baisse pour les renouvellements de 2014

Les tarifs d’assurances de grands risques dédiés aux entreprises devraient tendre à la baisse pour 2014. Selon une étude de l’Amrae, certaines branches pourraient connaître des diminutions tarifaires allant jusqu’à -10% lors des prochains renouvellements.

La 8e édition de l’étude sur “l’État du marché des assurances et des renouvellements” publiée par l’Amrae (Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprise) montre que les entreprises soumises aux grands risques devraient connaitre des conditions tarifaires d’assurance assez favorables pour 2014. “C’est un marché assez soft” explique Anne-Marie Fournier vice-présidente de l’Amrae. Les assureurs peinent à proposer des capacités sur certaines branches, et notamment pour couvrir les conséquences d’événements climatiques.

Ainsi, le documents qui se base sur l’analyse des cinq plus grands courtiers en assurance de la place française (Aon, Diot, Gras Savoye, Marsh, Siaci Saint Honoré), annonce une tendance à la stabilité, voire à la baisse pour certaines branches lors des renouvellements de contrats au 1er janvier prochain.

Jusqu’ à 10% de baisse

En ce qui concerne la branche Dommages –  PE (perte d’exploitation), des diminutions tarifaires allant de 5 à 10% sont envisagées pour 2014. “Des baisses significatives peuvent être encore négociées si le risque est de bonne qualité (prévention, sinistralité, expositions “Cats” limitées)”, observe le document, qui prévoit également une diminution tarifaire de l’ordre de 5% concernant la branche Terrorisme. La prime va aux entreprises qui acceptent de mettre en place des démarches de prévention importantes. “Nous constatons que les mauvaises statistiques en termes de sinistres jouent contre les clients” relève Anne-Marie Fournier.

La branche Construction pourrait connaître de son côté des baisses de prix de l’ordre de 10%, tout comme la branche Transports. La branche RC (Responsabilité Civile) pourrait enregistrer de son côté des hausses de tarifs allant de 0 à 10%, tout comme la branche D&O (Assurance responsabilité civile des dirigeants).

L’automobile dans le rouge

D’autres branches ne sont pas logées à la même enseigne, puisque le segment des flottes automobile connaître de son côté des hausses tarifaires comprises entre 3 et 7 %, “un pourcentage d’augmentation moyen identique aux 3 derniers exercices”, peut-on lire en observation.

“Les assureurs ont pratiqué la sélection de leurs risques, mais pas de façon uniforme : les possibilités d’améliorer les niveaux de garantie ou de réduire les franchises sont toujours substantielles”, constate la vice-présidente de l’Amrae.

Enfin, la branche Risque Crédit pourrait elle aussi connaître une majoration de l’ordre de 10% lors des renouvellements de 2014