Gouvernance : Allianz surpris par le départ de Gross de Pimco

L’assureur allemand Allianz a reconnu lundi avoir été pris de court par le départ de Bill Gross, dirigeant emblématique de son fonds d’investissement américain Pimco, et estimé qu’il était trop tôt pour en évaluer l’impact financier.

Nous n’attendions pas cette démission. (…) Il est trop tôt pour évaluer les fuites potentielles de capitaux et les conséquences (de ce départ, ndlr) sur les bénéfices“, a déclaré le patron d’Allianz Michael Diekmann, lors d’une téléconférence pour analystes.

A ce stade, “notre objectif pour 2014 reste inchangé“, a précisé quant à lui Dieter Wemmer, le directeur financier, lors de cette même conférence. Le groupe vise un bénéfice opérationnel aux alentours de 10,5Mds d’euros. Il a par ailleurs fait savoir qu’il n’avait pas l’intention de modifier le calendrier de ses annonces de dividendes au titre de cet exercice.

Bill Gross, figure légendaire de la finance américaine, avait provoqué un coup de tonnerre vendredi en annonçant son départ du fonds d’investissement Pimco, qu’il avait fondé en 1971, pour rejoindre un concurrent, Janus Capital. Les raisons de ce départ, effectif dès lundi, n’ont pas été révélées, mais celui-ci intervient au moment où Pimco (Pacific Investment Management Co.), navire amiral de la division de gestion d’actifs d’Allianz, connaît des difficultés. En début d’année Mohamed el-Erian, co-dirigeant de la société, avait tiré sa révérence.

Ces derniers mois les clients de Pimco ont effectué des retraits massifs de capitaux, évalués par la presse à 65Mds de dollars depuis mai 2013 rien que pour le fonds principal, Total Return Fund. Total Return Fund investit essentiellement dans des obligations et gère un peu plus de 221Mds de dollars d’actifs, soit l’un des plus gros portefeuilles au monde sur ce créneau.

Le patron d’Allianz, dont le mandat devrait selon la presse allemande être renouvelé cette semaine par le conseil du surveillance, s’est voulu rassurant. “Le processus de transition s’est fait de manière très professionnelle (…). Je suis très confiant dans le fait que cette équipe saura porter le succès et la force de Pimco dans le futur“, a-t-il affirmé. Allianz reste “complètement” concentré sur la progression des activités de Pimco, a-t-il ajouté.

Francfort, 29 septembre 2014 (AFP)