Etude : Un retour solide des fusions-acqusitions d’ici à 2016

Après la crise financière, le marché des fusions acquisitions repart progressivement. Le mouvement devrait s’accélérer pour les trois prochaines années.

Près de sept dirigeants de sociétés d’assurances sur dix (69%) s’attendent à réaliser des acquisitions au cours des trois prochaines années, selon une étude menée par le cabinet de conseil Towers Watson auprès de 250 dirigeants du secteur en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Ils étaient 39% à le penser pour les trois dernières années.

Au niveau des régions ciblées pour une acquisition, l’Asie-Pacifique reste la plus souvent nommée devant l’Amérique latine ; l’Europe de l’Ouest fermant la marche. Mais la région Moyen-Orient et Afrique est celle où les attentes en matière de rentabilité sont les plus élevées lors d’un rachat (17,2% en moyenne), devant l’Asie-Pacifique (16%), l’Amérique (14,1%) et l’Europe de l’Ouest (13,8%), souligne cette enquête.

15% de croissance des fusaq en 2013

Au niveau du secteur dans son ensemble, ils sont 77% à entrevoir une hausse des fusions-acquisitions d’ici à 2016. Les rachats de groupes dans le secteur de l’assurance ont décliné dans la foulée du déclenchement de la crise en 2007, avant de progressivement reprendre. Ils restent aujourd’hui loin de leur niveau d’avant-crise, même s’ils ont augmenté de 15% en valeur en 2012 par rapport à 2011. “En 2013, cette tendance devrait se poursuivre“, soulignent les auteurs de l’étude.

Concernant l’impact du nouveau cadre réglementaire dit “Solvabilité II“, dont l’application devrait intervenir en 2016, 55% des dirigeants interrogés anticipent qu’il va encourager les acquisitions et 34% jugent qu’il n’aura pas d’effet. Ces nouvelles règles vont notamment renforcer les exigences en fonds propres des assureurs.

AFP